Archives Tous / Toutes
  • twitter
  • facebook
  • myspace
  • addthis

  • filmbo
    Vendredi 17 janvier 2014

    Quel musicien n’a jamais rêvé de composer la bande originale d’un film ou plus simplement d’entendre ses compositions accolées à une pub ou aux images de son réalisateur préféré ? Source de revenu non-négligeable, la synchronisation est devenue un enjeu financier important pour les artistes et les maisons de disques. Les interactions possibles entre musique et audiovisuel étant nombreuses, cette master class a pour objectif d’en décortiquer le mode de fonctionnement et d’ainsi vous permettre de mieux appréhender un secteur souvent méconnu des musiciens.

  • autogestionpoing
    Du Lundi 3 février 2014 au vendredi 7 février 2014

    La difficulté de plus en plus accrue de trouver un entourage professionnel force bon nombre d’artistes à endosser une multiplicité de tâches parallèles à la création. De la promotion à la diffusion en passant par les tâches administratives,  les artistes sont de plus en enclin à devoir s’activer sur tous les fronts. Le but de se stage intensif est de maximiser l’autonomie de chaque artiste en lui donnant des clés et de nouveaux outils d’analyse des problématiques qu’il rencontre et d’ainsi engendrer  une nouvelle dynamique dans la gestion de sa carrière.

  • meetingbusiness
    Vendredi 14 février 2014

    « On ne nait pas négociateur, on le devient ! »  Dans le secteur musical, fini le temps où un producteur, un distributeur ou un tourneur pouvait vous affirmer sans vergogne que leur contrat était « standard », « conforme aux pratiques du métier »  et donc finalement ....non négociable. Aujourd'hui, la pratique de la négociation dite raisonnée passe par l'acquisition d'une série d'outils de communication et de négociation permettant à tout négociateur de développer la stratégie adéquate pour arriver à ses fins.

  • flyerjourneesdugriam1
    Du Jeudi 20 février 2014 au vendredi 21 février 2014

    Au Final(e), c’est quoi ?
    Technologies actuelles et formation à la musique

    20 et 21 février 2014 à ARTS2 - Ecole Supérieure des Arts, Mons

  • besacarthur-p-img1997
    Du Vendredi 21 février 2014 au samedi 22 février 2014

    Venez découvrir les artistes et groupes sélectionnés pour les demi-finales du grand concours Du F. dans le texte. Découvrez les talents de demain !

    À l'issue d'une session d'écoute composée d'un jury de professionnels du secteur musical de la Fédération Wallonie-Bruxelles (journalistes, programmateurs, ...), venez soutenir la jeune scène belge francophone ! Et découvrez les futurs Stromae, Saule, Samir Barris, James Deano, Marie Warnant, Eté 67, Dalton Télégramme, Carl, Veence Hanao... tous passés par le concours lors des précédentes éditions !

  • motorame
    Jeudi 27 février 2014

    SOLD OUT

    MOTORAMA (Rus)

  • muziek
    Vendredi 14 mars 2014

    Comment diffuser sa musique au nord du pays ? Quels sont les principaux acteurs du secteur ? Les musiciens flamands s’exportent-ils mieux à l’étranger que les musiciens de la Fédération Wallonie-Bruxelles ? Quelles sont les politiques culturelles mises en place et leurs résultats ? Le temps d’une journée, quatre acteurs incontournables du secteur musical flamand établiront un un état des lieux avec deux objectifs : vous informer et vous aider à démarcher de manière réaliste les médias et les programmateurs flamands.

  • alaiseblaiseillustration
    Dimanche 16 mars 2014

    Concert complet ! Prochains concerts le 30 mars à Namur et le 27 avril au centre culturel Jacques Franck (Saint-Gilles) - Plus d'infos sur : www.alaiseblaise.be 

    Le conte musical pour grandir et rétrécir ! Mais aussi réfléchir !

  • social-icons-v1
    Du Jeudi 20 mars 2014 au vendredi 21 mars 2014

    Quels moyens déployer pour une stratégie musicale innovante dans un environnement numérique complexe ? Comment développer les relations entre artistes et fans ? Comment « monétiser » sur tous les supports et rentabiliser les activités de l’artiste dans un monde qui change de modèle économique ? Ce workshop vous donnera un aperçu des principaux outils de promotion et de diffusion sur le web.

  • imagefinalefacebook
    Samedi 22 mars 2014

    4 groupes et artistes ont été retenus à l’issue des ½ finales à la Maison des Musiques. Ils se disputeront la première place lors de la finale du 22 mars au Botanique, jugés par un jury composé de professionnels du secteur musical.

    Ont été sélectionnés :

  • digit
    Du Jeudi 27 mars 2014 au vendredi 28 mars 2014

    Complémentaire à la formation sur la promotion et les stratégies digitales, c’est cette fois sous forme d’ateliers que Virginie Berger se propose d’analyser et d’améliorer votre présence sur le web. Pendant deux jours, les artistes et groupes pourront bénéficier d'une séance de conseils personnalisés durant laquelle l’ensemble de votre présence en ligne sera analysée.

    Intervenante

  • aupaysdesnuages
    Dimanche 4 mai 2014

    Anne Brugni et monsieur McCloud Zicmuse nous proposent une visite au 'Pays des Nuages', un mélange de musiques et d’illustrations qui renvoient à des moments partagés entre amis lors de nombreux voyages au Japon. La présentation est issue d’une méthode contée traditionnelle japonaise appelée "kamishibai" : « théâtre d'images » ou « jeu théâtral en papier » qui se base sur des images défilant dans un petit théâtre en bois (butai) ou en carton.

  • Du Lundi 26 août 2013 au dimanche 15 juin 2014

    Duduk, Percussions Brésiliennes, Danse Folk, Balafon, Cornemuse française, Accordeon Diatonique,Orchestre Musique Balkanique, Kamele Ngoni, Oud (Luth Arabe), Danses Traditionelles du Sud de l’Italie, Violon, Tango, Flamenco Sevillanas, Boleadoras, Guitare Brésilienne, Cavaquinho : Ukélélé Brésilien, Guitare Flamenco, Cajon, Calebasse Rythmes de l’Afrique de l’Ouest,...

    Semaine de rencontre avec les professeurs : du 23/09/13 au 26/09/13. Muziekpublique propose cette année encore un important choix de cours de musique et de danse. Apprenez à faire danser les gens dans l’Ensemble Bal Folk de Rémi Decker ou découvrez la transe du balafon sous l’aile de Mady Kouyate. Jonathan De Neck amène le plaisir du jeu d’ensemble à l’accordéon diatonique, les rythmes africains s’emparent de vos doigts avec Serigne Thiam et vous approchez la virtuosité au tin whistle (flûte irlandaise) sous la conduite de Raphael de Cock. Pour cette année scolaire plusieurs nouveaux professeurs rejoignent l’équipe : Morena Brindisi vous guide dans un groupe de chants du sud de l’Italie, Colin Deru enseigne l’art de la cornemuse française et Benoît Kensier celui de la gaita (cornemuse galicienne).

  • Du Dimanche 1 septembre 2013 au lundi 30 juin 2014

    Du feu de camp aux plus grandes scènes, la guitare est l’instrument le plus représenté dans la musique actuelle. Avec une guitare, on peut aborder un large éventail de styles musicaux. Son apprenttissage ne nécessite pas de notions de solfège et, pour peu qu’on y mette de l’enthousiasme, les progrès sont rapides. L’objectif de l’atelier estd’apprendre à jouer de cet instrument de manière ludique, sur base de vos envies et de vos propositions de morceaux.Prérequis : chaque participant devra amener sa propre guitare.

  • Du Mardi 17 septembre 2013 au dimanche 15 juin 2014

    Cours enfants dès le 17 septembre 2013

    CULTURE MANDINGUE Ecole de percussion traditionnelle de l'Afrique de l'Ouest.Saison 2013-201412ème saison de cours de djembe avec Anne Kerkhofs.(Professeur certifié Tam Tam Mandingue par Mamady Keita, 2003)Reprise des cours le 17 septembre pour les cours enfants et le 30 septembre 2013 pour les cours ados/adultes. A Ottignies Louvain-la-neuve - Brabant Wallon - Belgique.Niveaux débutant initiation, débutant, moyen et avancé. Lundi 18h30-20h00 : Djembe MoyenLundi 20h00-21h30 : Djembe Groove MoyenMardi 16h20-17h20 : Djembe Enfants ( à l'école des Bruyères à Louvain-la-neuve) Mardi 18h30-20h00 : Djembe Avancé 1 Mardi 20h00-21h30 : Djembe Avancé 2Mercredi 18h30-20h00 : Djembe DébutantMercredi 20h-21h30 : Djembe Groove AvancéInscriptions et infos par mail+32 477 98 77 74 info [at] culturemandingue [dot] comwww [dot] culturemandingue [dot] com

  • Du Vendredi 4 octobre 2013 au lundi 30 juin 2014

    Jazz fusion: cours technique utilisant une palette d'influences afro, latino, urbaine et contemporaine... Body balance: cours qui associe taï chi, yoga, pilates, permet d'améliorer posture et acquérir force et flexibilité...

  • Dimanche 5 janvier 2014

    Concert du Nouvel An

  • Dimanche 5 janvier 2014
  • Vendredi 10 janvier 2014

    Delphine Bouvier (violon), Elisabeth de Merode (voix, flûte), Manon Pierrehumbert (harpe)

    Le collectif Bin°oculaire, véritable compagnie de théâtre musical établie à Bienne en Suisse, a entre autres pour but de produire des spectacles faisant dialoguer musique, théâtre, littérature mais également de collaborer avec des compositeurs et de susciter des créations… Elisabeth de Merode, flûtiste fascinée par la voix et ses effets musicaux, avec Delphine Bouvier et Manon Pierrehumbert un trio hors du commun. Les trois musiciennes présenteront un programme quant à lui tout aussi original et varié, traversant les siècles de Rameau à Sciarrino en passant par Jacques Ibert.

  • Samedi 11 janvier 2014

    C'est la fête pour les amateurs de Heavy Metal!

    Tous ceux qui apprécient le metal, que ce soit la version speed, trash, death ou heavy, ne peuvent ignorer Lamb Of God. Leur cocktail détonnant de heavy metal réjouit depuis 23 ans déjà les amateurs du genre, et la recette semble toujours bien actuelle. Au début de l’année 2012, ils ont sorti leur 7e album ‘Resolution’, rempli de guitare criante et de batterie étonnante, et ils vont dans le monde entier répandre la bonne parole du heavy metal. Au milieu de cette même année 2012, le groupe a eu de sérieux soucis, lorsque leur chanteur Randy Blythe a été impliqué dans le décès d’un fan tchèque. Heureusement, tout cela appartient aujourd’hui au passé. Les tournées avaient été mises en sourdine pour cette raison, mais elles sont de nouveau bien présentes à leur programme. Pendant leur tournée européenne estivale, ils seront aussi présents à Pukkelpop le 17 août, puis ils retourneront vers leur patrie, les U.S.A., mais aussi le Canada. Mais ne remisez pas votre t-shirt de Lamb Of God trop loin, car six mois plus tard ils seront de retour chez nous pour un nouveau concert, cela n’a plus été le cas depuis 2010. Une grande fête pour tous ceux dont le heavy metal coule dans les veines !

  • Dimanche 12 janvier 2014

    Concerts du dimanche matin (53ème édition)

    Nicolas Deletaille et Jean-Michel Dayez se sont rencontrés à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Belgique. Ils y ont cultivé et mûri leur expérience musicale individuelle et commune. La vie à la Chapelle Musicale a également soudé une solide amitié qui s'étend bien au-delà du partage musical. Ainsi, après cinq ans de travail commun, le duo Deletaille- Dayez a été invité à se produire au Palais des Beaux Arts de Bruxelles dans le cadre de la sériePour tous renseignements et réservations : Conservatoire de Verviers 087/39 49 89 de12h à 20hconcertsdim [at] hotmail [dot] com - www.cdmverviers.beLieu :Foyer du Grand-Théâtre

  • Lundi 13 janvier 2014

    Un voyage merveilleux dans le monde de l’opérette avec cette année un hommage particulier à « LA CHAUVE SOURIS ».

    Aucune musique au monde nepeut se prévaloir d’un public aussivaste que celle de la dynastiedes Strauss qui, depuis 1976,enchante des centaines demillions de téléspectateurs lorsdu célèbre Concert de Nouvel Anà Vienne.Et c’est l’unique but del’éblouissant spectacle EINABEND IN WIEN (UN SOIR AVIENNE): nous faire rêver pendantdeux heures en recréant cetteincomparable atmosphère qui estla personnification par excellencede Vienne et de ses rois de lavalse.Au programme: un voyagemerveilleux dans le monde del’opérette avec cette année unhommage particulier à « LA CHAUVE SOURIS ».Et bien sur les plus belles Valses, Polkas, Galops, Csardas, Mazurkas …… avec l’inoubliable« LE BEAU DANUBLE BLEU » et la traditionelle « MARCHE DE RADETZKY » Radetzky-Marsch,J.Strauss, père (1848) …

  • Jeudi 16 janvier 2014

    Une version inédite et épurée de l'univers de Pink Floyd

    Une version inédite et épurée de l'univers de Pink Floyd 1973, Dark Side of the Moon. 2013, Kind of Pink, la face cachée de Pink Floyd.Philippe Laloy, flûtiste et saxophoniste éclectique dont l’univers se situe à la croisée du jazz, des musiques du monde, du rock et du classique, revisite les trésors cachés d’un répertoire intemporel : Dark Side of the Moon, bien sûr, mais aussi Meddle, Wish you were here, The Wall, ...Il s’est entouré de deux musiciens qui apportent chacun un élément personnel à cette relecture : Arne Van Dongen (contrebasse), issu du milieu classique et de l’improvisation libre, et Manu Baily (guitares), musicien complet habitué à l’improvisation et aux mélanges de styles. Avec :Philippe Laloy (flûtes et saxophones)Manu Baily (guitares)Arne Van Dongen (contrebasse)Régie son : Pascale Snoeck Durée : 90 mn + entracteÀ partir de 12 ans www.philippelaloy.com - www.myspace.com/laloyphilippeAvec le soutien des Lundis d’Hortense (Association Belge des musiciens de Jazz pour la Promotion et la Diffusion du Jazz Belge), de Jazz in Belgium, des Tournées Art et Vie et du Service Provincial des Arts de la Scène de la Province de Hainaut.

  • Vendredi 17 janvier 2014

    Le 17 janvier 2014, la Belgique accueillera le Trans-Siberian Orchestra (TSO pour les intimes) pour la seconde fois ! Les fans peuvent s’attendre à un concert 100 % greatest hits ponctué de titres de la nouvelle compilation « Tales Of Winter – Selections From The TSO Rock Operas » et autres morceaux incontournables.

    À la base, le Trans-Siberian Orchestra semblait voué à l’échec et pourtant son succès a dépassé toutes les attentes. C'est en 1996 que la formation a vu le jour, sous l'impulsion du producteur et auteur-compositeur Paul O’Neill (manager et producteur d’Aerosmith, Humble Pie, The Scorpions et Savatage, entre autres). À ses débuts, le groupe a conquis le public grâce à ses albums et opéras-rock remplis de chants de Noël.En 2000, ils sortent aux USA Beethoven’s Last Night : une histoire racontant la dernière nuit de Beethoven lors de laquelle Ludwig vainc le diable au son de chansons classic rock sur des riffs inspirés des compositions du célèbre compositeur sourd.Les Américains sont totalement fous des concerts de TSO. On décrit leurs prestations comme un mélange de Tommy (The Who), Phantom of the Opera et West Side Story. L’alliance unique de virtuosité musicale, de prouesses techniques et de contes puissants leur a valu le surnom de Pink Floyd on steroids. Depuis, ils ont vendu 10 millions d’albums et jouent devant des salles combles partout dans le monde.

  • Samedi 18 janvier 2014

    La musique de Pink Floyd épurée dans une version jazz des plus surprenantes !

    “Meddle”, “Wish you were here”, “Dark Side of the Moon”, “The Wall”, autant d’albums qui ont marqué les années 70, issus de l’imagination fertile d’un des groupes les plus mythiques de la musique électro-rock : Pink Floyd. Philippe Laloy, fl ûtiste et saxophoniste éclectique, dont l’univers se situe à la croisée du jazz, des musiques du monde, du rock et du classique, revisite les trésors cachés de ce répertoire intemporel.Il s’est entouré de deux musiciens qui apportent chacun un élément personnel à cette relecture : Arne Van Dongen (contrebasse), issu du milieu classique et de l’improvisation libre, et Manu Baily (guitares), musicien complet habitué à l’improvisation, aux mélanges de styles. Le trio acoustique propose une version inédite et épurée de cet univers floydien. Prix : 6 chèques culture Sur place : 12€ Prev. : -3€ : Art.27 : 1,25€

  • Samedi 18 janvier 2014

    Avec Urban Trad, les Déménageurs et Léon Accordéon, Yves Barbieux (auteur, compositeur, musicien, metteur en scène) a déplacé les frontières de la musique traditionnelle et bousculé les standards de la chanson jeune public. Pour Polk, il met cette fois ses qualités d'orchestrateur au service d'un projet avant tout ludique et festif qui ouvrira notre année 2014 . Sous le vernis du violon, le souffle de la cornemuse ou de l'accordéon, saurez-vous reconnaitre des extraits plus ou moins cachés de tubes pop que la radio de votre salle de bain a passés tant de fois ? Rien n’est moins certain! Voilà pourquoi la Ferme vous propose un quizz. Venez entre amis ou en famille pour détecter le(s) tube(s) qui se dissimule(nt) derrières les incroyables arrangements de Polk. Car oui, il est bien possible que quelques notes de Stromae ou The cure, par exemple, se faufilent dans un thème celtique ou dans une mélodie pop des années ‘80! Crédit photo: Pierre Van den BroeckDistribution : JONATHAN DE NECK (ACCORDÉON DIATONIQUE), BAPTISTE ARGOUARC’H (VIOLON), JEROEN GEERINCK (GUITARE), YVES BARBIEUX (FLÛTE, CORNEMUSE)

  • Lundi 20 janvier 2014
  • Lundi 20 janvier 2014

    Czech symphony orchestra choir, dir. Petr Chromczak.

    Quand BEETHOVEN et ORFF serencontrent lors d’une mêmesoirée, c’est le clash des titans,l’explosion de joie pour tous lesfans de grande musique chorale.Et c’est le défi des excellentsCHOEURS ET ORCHESTRESYMPHONIQUE TCHEQUE DEPRAGUE qui sont devenu enquelques années incontournablespour ce répertoire hors ducommun.CZECH SYMPHONY ORCHESTRA CHOIR, PRAGUEConductor : Petr CHROMCZAK.

  • Mardi 21 janvier 2014

    Dans le cadre de la Saison 2013-2014 du Centre Culturel Régional de Dinant, intitulée GOURMANDISES

    Avec An Pierlé (voix, piano)A la fois fantaisiste et chaleureuse, An Pierlé, musicienne et chanteuse folk-pop, enflamme les planches sur son passage. Ses prestations scéniques lors de nombreux concerts et festivals lui ont permis de séduire beaucoup de fans. Avec Strange Days, son dernier album, An Pierlé renoue avec la formule intimiste voix/piano de ses débuts, pour le bonheur de ses admirateurs. Le disque est tout sauf minimaliste. Entre l'univers de Talk Talk, Emilie Simon et la musique classique qu'elle a étudiée à l'académie, An Pierlé crée ici des perles pop décalées très personnelles. Plus qu'un retour aux sources, Strange Days dévoile une nouvelle maturité, une An Pierlé fidèle à elle-même, en pleine maîtrise de son écriture. Elle y fait disparaître tous les artifices pour se recentrer sur l'essentiel, sur sa voix, sur le piano. (Placement numéroté)Membre/60 Ans et Plus: 14 € – Non-Membre: 16 € – Moins de 26 Ans/Etudiant: 11 €

  • Jeudi 23 janvier 2014

    Primitiv (Beatboxer), Odilon (Turntablist (scratch notamment…))

    Voies auditives en alerte, assistons médusés au show dont Primitiv (champion de Belgique de beatbox) et Odilon (champion du monde IDA Team) ont le secret. Entre le beatbox new school du premier, brassant autant la house que la DrumBass et le turntablism fouillé du second, la performance est époustouflante de maîtrise technique et d’éclectisme. Embarquement immédiat pour un trip futuriste!

  • Jeudi 23 janvier 2014

    Think intense pop elektro - Do Berlin!

    Wende est une chanteuse néerlandaise impressionnante, entre pop, électro et emphase théâtrale. Son répertoire d'une grande intensité est toujours justement dosé. Après avoir chanté en français, elle poursuit désormais en anglais.Berlin apparaît aujourd'hui comme un pôle d'attraction incontournable. Wende Snijders y a trouvé les bons producteurs, Nackt et Tilman Hopf (Apparat, Warren Suicide...), qui l'ont aidée à obtenir ce son mordant sur le CD 'Last Resistance' (paru chez BMG NL).'Do Berlin' est ainsi un premier clip « urbain », véritable ode à la street culture de la capitale allemande. Les comparaisons avec Nina Hagen, The Gossip et autre Anouk s'amoncellent et ce, à l'avantage de Wende. À l'automne 2013, elle sera encore largement en tournée aux Pays-Bas avec le Last Resistance Berlin Sessions Clubshow. Entre-temps, on l'a encore vue époustouflante à la télé dans De Wereld Draait Door et on notera qu'elle a également remporté un Edison et un Gouden Harp !L'inéluctable Wende est aujourd’hui prête à conquérir le monde et notre petit pays avec un premier single : 'Devil's Pact.' Catch her if you can.

  • Vendredi 24 janvier 2014

    Théâtre musical

    Montenero, petit village des Abruzzes…Trois femmes parlent et chantent. Des chants de travail, des chants de lutte, des chants populaires, des chants que l’on sent venus de très loin. Avec elles, pour les accompagner, deux musiciens, une guitare et un accordéon. Les trois comédiennes de Montenero 53 ont recueilli les témoignages de femmes qui ont quitté leur village d’Italie pour venir travailler en Belgique. Maria, Irma, Anna, Giulia, Carmela...8232;Il y a 50 ou 60 ans, elles vivaient quelque part en Italie.8232; Un beau jour, l’Histoire a orienté leur destin.8232;Elles ont pris conscience, contraintes ou libres, que leur vie allait changer. Sur scène, elles racontent leur parcours, depuis leurs enfance au soleil jusqu’au quotidien d’aujourd’hui. A travers le chant, le récit, le geste, elles témoignent de l’immigration italienne en mettant les femmes en avant. Conception et mise en scène: En Compagnie du Sud Avec: Sandrine Bergot, martine De Michele, Alberto Di Lena, Valérie Kurevic et Carmelo Prestigiacomo. Un spectacle En Compagnie du Sud avec la collaboration du Festival de Liège et de Théâtre et Publics.Tarif normal : 12€ /Tarif réduit (+60ans et -25ans):10 € -Lieu :Espace Duesberg

  • Samedi 25 janvier 2014

    En un peu plus de trente ans de carrière, Depeche Mode est devenu l’un des groupes les plus influents au monde. Les pionniers de la pop électronique ont, depuis leurs débuts, écoulé plus de 100 millions de disques et ont joué dans tous les coins de la planète, toujours avec cette même incroyable complicité avec leur public.

    Fin 2012 Dave Gahan, Martin Gore et Andy Fletcher ont confirmé leur présence en tant que tête d’affiche à Rock Werchter 2013. Cette annonce a été suivie peu de temps après par le lancement d’un nouveau titre intitulé “Heaven” avant de faire place, le 22 mars dernier, à ‘Delta Machine’, leur treizième album ! Et les bonnes nouvelles continuent ! Aujourd’hui, le groupe électro le plus populaire de tous les temps annonce un nouveau passage en Belgique ! Le samedi 25 janvier 2014 Depeche Mode passera avec son « THE DELTA MACHINE TOUR » par le Sportpaleis d’Anvers ! “Nous sommes heureux d’être sortis des studios pour repartir à la rencontre de notre public. Les nouveaux titres sont parfaits pour les Lives ! ”, dixit Dave Gahan. A côté de ces nouveaux titres, le trio rejouera évidemment ses plus grands tubes, tels que ‘People Are People’, ‘Just Can’t Get Enough’ et ‘Enjoy The Silence’.

  • Dimanche 26 janvier 2014

    Concerts du dimanche matin (53ème édition)

    Créé en novembre 1996, sous l’impulsion de Joseph Gilet, directeur du Conservatoire de Verviers, cet ensemble de jeunes musiciens multiplie les expériences artistiques tant en Belgique qu’à l’étranger et gagne la confiance des solistes les plus expérimentés.Pour tous renseignements et réservations : Conservatoire de Verviers : 087/39 49 89 de 12h à 20hconcertsdim [at] hotmail [dot] com - www.cdmverviers.beLieu :Foyer du Grand-Théâtre

  • Lundi 27 janvier 2014

    Christianne Stotijn (Mezzo), Rick Stotijn (Contrebasse), Joseph Breinl (Piano)

    Comme dans ses deux récitals précédents à la Monnaie, la mezzo-soprano néerlandaise Christianne Stotijn propose un programme à nouveau très original. Elle puise dans un répertoire rarement interprété d’airs et de lieder avec piano et contrebasse obligée – une combinaison inattendue mais extraordinaire. L’aventure débute par les arias écrites pour cette formation par Giovanni Bottesini, contrebassiste virtuose du XIXe siècle; elle se poursuit avec des lieder de Mikhail Glinka, dans une transcription inédite pour cette formation, et les Cabaret Songs de l’Américain William Bolcom, « compositeur de l’année 2007 », pour se terminer par une toute nouvelle œuvre du compositeur néerlandais Michel van der Aa et le dernier cycle de lieder de Ned Rorem... Vous aimez les explorations musicales ? Ne manquez pas celle-ci !

  • Mardi 28 janvier 2014

    Piano, bass, drums.

  • Mardi 28 janvier 2014

    Guy Van Waas, directionAnne Freitag, flûte

    A la tête de l’Orchestre des Agrémens depuis 2001, Guy Van Waas a su imposer à l’échelle européenne sa vision à la fois inventive et loyale du répertoire orchestral de la fin du 18ème siècle. Intelligence, finesse, précision et élégance sont les termes repris le plus souvent dans la presse pour caractériser la direction d’un véritable musicien-artisan, s’adonnant avec le même talent et une passion égale à la clarinette ancienne ou à l’orgue (il est organiste titulaire à l’Eglise des Carmes à Bruxelles), mais aussi au clavecin et au pianoforte. Guy Van Waas est un musicien complet, formé auprès des plus grands (Robert Kohnen à Mons pour le clavecin ou Walter Weller au Mozarteum de Salzbourg pour ce qui a trait à la direction d’orchestre). Le programme proposé à Charleroi offre une palette d’œuvres privilégiées des Agrémens : Carl Philip Emmanuel Bach, son jeune frère Johan Christian, Jean-Baptiste Vanhal ou Haydn… autant de compositeurs illustres qui se côtoyèrent autour des années 1760 à 1780 à Vienne, Postdam ou Leipzig, à une époque charnière de l’histoire de la musique. Autant d’œuvres révélatrices des profonds bouleversements qui agitaient le monde musical à la fin du 18ème siècle, repris sous l’appellation Sturm und Drang, « Orage et Passion ». C’est la jeune Anne Freitag, actuellement étudiante de Marc Hantaï à Bâle, qui interprétera le célèbre concerto pour flûte de C.Ph.E. Bach.

  • Mardi 28 janvier 2014

    Des transats, un bar ouvert en permanence, un vaste espace où les regards se perdent, loin, très loin... Vous prenez un verre, allongé, et une musique étrange comme un paysage cosmique vous entoure. Vous n’êtes pas sur la côte d’une île exotique, vous êtes aux Halles. Des musiciens sont entrés, mais pas sur scène. Ils sont dispersés, en bas ou sur la mezzanine, ou plus haut encore, très haut, tout en haut peut-être… Trois ensembles musicaux mêlés, trois chefs qui se succèdent, et cinq œuvres de cinq compositeurs d’aujourd’hui, dont une création, pour répondre à Charles Ives et à son Unanswered question. Allongez-vous, buvez tranquillement, et laissez-vous porter par une expérience unique. Voyagez dans un monde de sensations inconnues. Détendez-vous et écoutez : ça n’a rien à voir et ça n’est possible qu’aux Halles.

  • Jeudi 30 janvier 2014
  • Jeudi 30 janvier 2014

    Dick Annegarn (chant, piano, guitare, harmonica)

    De Sacré Géranium (premier album) à Folk Talk (le dernier), Dick Annegarn chemine hors des sentiers battus, balisant son parcours de chansons magiciennes : Bruxelles, Ubu, Bébé éléphant… Se tenant volontiers à l’écart du show-biz, il revient dans une tournée à son image Libre. L’auteur-compositeur-interprète à la voix basse et rugueuse, chante seul au piano, à la guitare ou à l’harmonica ses tubes revisités et ses nouvelles compositions. Fans des premiers jours ou des dernières heures, amateurs de folk ou de chanson française, vous allez être ravis. production: Astérios Spectacles - image: Melchior Lamy - durée: 1h20

  • Vendredi 31 janvier 2014

    Concerts Ethnicolor

    Le Groupe vocal I Canta Storia réunit une vingtaine de chanteuses et chanteurs italiens et belges qui s'attachent à faire revivre les airs traditionnels de l'Italie profonde. Le groupe est accompagné de deux musiciens amateurs et passionnés, Jeanine Faymonville à l'accordéon, et Guy Werner à la guitare.Ces chanteurs sont d'abord des conteurs d'histoires, celles d'une Italie multiple tissée de jours de liesse et de déchirements, de ré-voltes et de croyances populaires.L'Italie, c'est aussi une multitude de peuples, aussi nombreux que différents.Les chanteurs d' "I Canta Storia" sont fiers d'être, le temps d'un concert ou d’un spectacle, les porte-paroles, loin des cartes postales, mais au coeur des émotions, des luttes et des passions.Tarif normal : 10€Lieu :Espace Duesberg

  • Vendredi 31 janvier 2014

    Après son premier album récompensé aux octaves de la musique et étoilé dans Jazzman Magazine en 2008, No Deal est une énigmatique histoire d’ombres et de lumières, narrée par la plus ténébreuse de nos interprètes qui détient les manettes de sa création. Mélanie de Biasio virevolte à la flûte traversière comme au chant et ose parfois le dépouillement le plus absolu qui révèle l'essence de son art. Ce n’est ni du jazz, ni du blues, pas plus que folk. C’est une musique d'aujourd'hui et d'hier, sobre à souhait, qui prouve, si besoin était, que Mélanie De Biasio est unique. Elle incarne son époque avec nostalgie. Encensée par la critique, Mélanie De Biasio a conquis un public nombreux dès la sortie de ce disque. John Parrish, Arno ouencore An Pierlé n’ont pas hésité à signifier leur engouement pour celui-ci. Et c'est dans une formule acoustique que nous aurons le plaisir de l'accueillir à la Ferme.En première partie de soirée, parfaitement assortie, la tessiture cristalline de Mathilde Renault et son piano nous emmèneront à bord de Cameleon Boat, son dernier opus.EN PARTENARIAT AVEC UCL CULTURE Crédit photo: Olivier Donnet

  • Samedi 1 février 2014

    Budapest Gipsy Symphonyorchestra

  • Samedi 1 février 2014

    Une nouvelle pépite dans la galaxie Ozark Henry ! Cet artiste intemporel à la voix magique nous offre avec ”Stay Gold” un hymne serein à la vie.

    Piet Goddaer nous a toujours habitués aux voyages les plus incongrus, les plus oniriques comme les plus enrichissants et enivrants. “Stay Gold” renoue avec tout ce qu’on aime chez lui : ce mariage unique de rythmes organiques et de voix évanescentes, cette douceur au caractère fort, ces rythmes sophistiqués qui balisent nos vies et, bien sûr, cette voix immédiatement reconnaissable. En quête de lui-même, il l’a réalisé quasiment entièrement seul : écriture, composition, arrangement, production, il joue également de tous les instruments et a réalisé la pochette ainsi que les clips vidéo. L’unique collaboration sur ce projet s’appelle Amaryllis Uitterlinden, chanteuse-compositrice et actrice flamande dont la voix offre un contraste splendide à l’ensemble, et qui sera derrière les claviers sur toute la tournée.Avec “I’m your sacrifice”, le premier single de l’album, Ozark Henry nous invite à un voyage intemporel, accompagné d’un son accrochant et flottant, en même temps pop et électro. Disque authentique et jamais opportuniste, “Stay Gold” recolle avec les aspirations de son auteur, homme libre et libéré. En première partie : Portland (Fr) Prix : Debout : 28€ Assis : 33€ Prév. : -3€ Art.27 : 1,25€

  • Samedi 1 février 2014

    Le groupe le plus influent du genre post-rock.

    Piliers du post-rock, les Ecossais de Mogwai sont sans conteste aujourd’hui le groupe le plus influent et le plus respecté du genre. Formé en 1995 à Glasgow, le groupe se fait remarquer deux ans plus tard dès la sortie de son premier album « Young Team ». Le quintet joue subtilement avec les contrastes et élabore des compositions oscillant entre ambiances atmosphériques et violence des sons. Mogwai séduit critiques et public et devient rapidement un groupe respecté par ses pairs. Au fil des années et d’une discographie sans faille, Mogwai deviendra d’ailleurs une inspiration de choix pour des groupes de la nouvelle génération tels que Explosion In The Sky. En 2008, ils sortent leur sixième opus « The Hawk is Howling », et nous gratifient la même année d’un concert mémorable dans la Pyramid de Rock Werchter, rappelant à chacun leur inventivité et leur talent scénique. Le groupe sort ensuite un album Live « Special Moves » et un DVD « Burning », tous deux remarquables, captés lors d'une série de concerts au Music Hall de Williamsburg à Brooklyn. Leur musique mystérieuse et profonde continue à faire mouche et à captiver une audience toujours plus grande. « Hardcore Will Never Die, But You Will » sort en 2011 et fait à nouveau l’unanimité! Début 2013, Mogwai sort la bande originale du film français Les Revenants pour laquelle ils réussissent une vraie prouesse musicale tout en travaillant sur leur huitième album, dont la sortie est annoncée début 2014. En attendant cette sortie majeure, Stuart Braithwaite, Dominic Aitchison, Martin Bulloch, John Cummings et Barry Burns annoncent leur grand retour sur scène! Mogwai sera à Bruxelles le samedi 1er février à l’Ancienne Belgique.

  • Dimanche 2 février 2014

    Classique à l'Abbaye

  • Dimanche 2 février 2014

    Après 20 ans constellés de succès Laura Pausini revient cette année avec un double cadeau pour ses Fans.

    Le 8 Décembre la nouvelle tournée mondial démarrera au Palalottomatica de Rome et qui amènera Laura Pausini à se produire sur les scènes les plus prestigieuses du monde : pendant chacune des 20 dates prévues jusqu’ici, la chanteuse présentera ses plus grands succès! Laura Pausini fera aussi escale à Forest National le Dimanche 2 Février à 19 heures. "Laura a exprimé le désir d'être plus en contact avec son public et, tous ensemble, de pouvoir créer un voyage musical plus intime, composé de chansons et d'anecdotes qu'elle a vécu depuis le début de sa carrière jusqu'à aujourd'hui." En plus, il est attendu pour la fin de l’année un GREATEST HITS qui rassemble les chansons les plus célèbres de la carrière de Laura Pausini, des duos internationaux, des collaborations exclusives et certains morceaux inédits. L’album, publié sous l’étiquette Atlantic Warner Music, sera disponible en novembre dans tous les magasins de disques et en téléchargement numérique, un cadeau pour tous ses Fans qui veulent fêter ces 20 ans de carrière grandioses.

  • Du Mardi 4 février 2014 au mercredi 5 février 2014

    Dans son nouveau spectacle, En ConcertS, Michaël Gregorio repousse encore une fois les limites de ses prouesses vocales, et continue de réinventer l'imitation, un genre qui contient difficilement toute l'originalité de ce jeune performer.

    Véritable déclaration d'humour musicale, En ConcertS est un moment unique de rire et de rythme, de joies et d'émotions. Ce passionné de musique nous offre des voix nouvelles, des groupes incontournables et des duos aussi improbables que drôles et émouvants. Il rassemble un public très large : certains écoutent DavidGuetta ou Christophe Mae ; d'autres aiment Ray Charles, fredonnent Brel et Piaf mais tous se retrouvent avec Michaël Gregorio en concertS. 4 musiciens sur scène. Quelques artistes du spectacle :Les Black Eyed Peas, Rolling Stones, Shakira, Thomas Dutronc, Raphaël, Michel Berger, Mickaël Miro, Jacques Brel, Edith Piaf, Cat Stevens, Ray Charles, Christophe Maé, Billie Holiday, Mickaël Jackson, Nirvana, U2

  • Mercredi 5 février 2014

    Accompagné de 5 musiciens, en toute simplicité, il vous invite à découvrir ses inspirations musicales d’aujourd’hui, laissant aussi la place aux enchainements d’accords, qui réanimeront les plus grands succès de sa carrière.

    Pour certains d’entre vous un hommage à vos plus beaux souvenirs et pour d’autres, une révélation artistique… qui ne vous quittera plus.

  • Jeudi 6 février 2014

    Richard Galliano(accordéon), Jean-Marc Phillips-Varjabédian Bertrand Cervera,Bertrand Cervera Saskia Lethiec (Violon), Jean-Marc Apap etJean-Paul Minali-Bella (alto), Éric Levionnois et Yan Levionnois(violoncelle), Sylvain Le Provost et Stéphane Logerot (contrebasse), oeuvres de Vivaldi, Piazzolla.

    On ne présente plus Richard Galliano ! Ce « maître » de l'accordéon a imposé son instrument au cœur du jazz, revitalisé une tradition bien française avec son « new musette », tâté tous les styles et accompagné des Nougaro, Greco ou Barbara... Une reconnaissance internationale pour ce soliste exceptionnel ! Pour son nouveau concert Huit saisons (l’album éponyme est enregistré sous le prestigieux label Deutsche Grammophon) Galliano et son quintet à cordes revisitent Vivaldi et Astor Piazzolla et mêlent le lyrisme classique à la puissance sensuelle. Sublime ! Production: Instant Pluriel, image: Vincent Catala - durée: 1h10

  • Samedi 8 février 2014

    N’ayant pas peur de prendre des risques et de promouvoir des noms moins ronflants, nous vous concoctons un mini-festival de pop-rock indépendant qui s’annonce décoiffant. Encadrés de quelques valeurs sûres de la scène actuelle,des talents neufs se déchaineront pour donner le meilleur d’eux-mêmes !CONCERT DEBOUTEN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE CULTUREL DU BRABANT WALLON

  • Samedi 8 février 2014
  • Samedi 8 février 2014

    Ces cinq jeunes musiciens enthousiastes et pleins d’humour vous donneront la bougeotte lors de ce concert résolument festif !

    Après un premier disque sorti en 2010 “Les nu-ages ne font pas de lait”, le quintet Muziek de Singe poursuit le fil de ses envies et multiplie les détours pour métisser sa musique de cou-leurs et influences nouvelles. Sur scène, les musiciens expérimentent déjà les nouveautés qui paraîtront en 2013 sur leur deuxième album ! Un disque qui s’annonce “cent pour cent simiesque, tissé d’ambiances jazzy et aériennes, de rythmes à trois pattes et de mélodies cousues main”.Entre l’acoustique qui s’électrifie et l’électrique qui s’acoustifie, les nouvelles compositions affichent un style affiné dans une musicalité originale, fraîche et créative, pour le plaisir de la surprise et des ambiances inédites. Leur musique instrumentale, entre jazz et musique du monde, entre tradition et innovation, nous emmène arpenter les déserts et les chaumières, et nous plonge dans un brassin de saveurs exotiques qui fait appel à l’imagination.Tel un voyage entre le rêve et le réel, entre l’animal et l’humain, entre le rural et l’urbain, ce quintet nous propose de la musique… De singe. Prix : 6 chèques culture Sur place : 12€ Prév. : -3€ Art.27 : 1,25€

  • Dimanche 9 février 2014

    Concerts du dimanche matin (53ème édition)

    Fondé en 2006 par Marie Hallynck, (violoncelle), Ronald Van Spaendonck, (clarinette) et Muhiddin Dürrüoglu, (piano et composition), trois musiciens reconnus sur la scène internationale, l’ensemble Kheops a pour objectifs l’union de leurs affinités artistiques autour de projets musicaux combinant classiques et découvertes. L’ensemble se produit en trio, auquel s’ajoutent des partenaires que ses membres affectionnent tout particulièrement. Le célèbre musicien de jazz Steve Houben, enfant du pays, les rejoindra ce 9 février 2014 pour un programme incluant notamment ses propres compositions écrites pour l’ensemble.Pour tous renseignements et réservations: Conservatoire de Verviers : 087/39 49 89 de 12h à 20hconcertsdim [at] hotmail [dot] com - www.cdmverviers.beLieu :Foyer du Grand-Théâtre

  • Dimanche 9 février 2014

    Accompagné de 5 musiciens, en toute simplicité, il vous invite à découvrir ses inspirations musicales d’aujourd’hui, laissant aussi la place aux enchainements d’accords, qui réanimeront les plus grands succès de sa carrière.

    Pour certains d’entre vous un hommage à vos plus beaux souvenirs et pour d’autres, une révélation artistique… qui ne vous quittera plus.

  • Dimanche 9 février 2014

    Sur son quatrième opus ‘Temper Temper’, la machine parfaitement huilée du bulldozer gallois de Bullet For My Valentine s'éloigne du rashmetal de ses débuts pour s'orienter d'autant plus vers un heavy metal mélodique taillé pour les stades, tout cela sans perdre de vue les riffs implacables et les refrains accrocheurs qui lui sont caractéristiques. Parti en retraite avec ses Valentins en Thaïlande, le leader Matthew Tuck est retourné frapper à la porte de l'ingénieur du son Don Gilmore (Linkin Park, Korn, Lacuna Coil) pour finaliser l'album. Au Graspop 13, ces quatre cogneurs britanniques ont montré que leurs nouvelles compositions passaient haut la main l'épreuve de la scène et le journaliste du Standaard écrivait à ce propos : « Ce jeune groupe originaire du Pays de Galles est une machine parfaitement huilée. Et quand la machine sort les tubes des débuts - '4 Words (to choke upon)' et bien sûr 'Tears don't fall' – l'ambiance est à sa comble sur la plaine du festival. » C'est quitte ou double à l'AB avec Bullet For My Valentine. Les amoureux auront noté que BFMV s'y produira cinq jours avant la Saint-Valentin et qui y a t-il de plus romantique qu'un peu d'amour au fond du pit ? On peut aussi tout aussi bien se laisser submerger, main dans la main, par un immense wall of death. L'amour façon métal, ça peut également être très beau ! Leurs compatriotes britanniques While She Sleeps (qu'on a encore pu voir début 2013 à l'AB avec Asking Alexandria) et la furie des Allemands de Callejon se chargeront de chauffer la salle. Les deux groupes sont destinés à se profiler, hors de leurs frontières respectives, comme de futures grandes pointures du metalcore. An interesting evening of fine British (and German) Steel!

  • Dimanche 9 février 2014

    Sur son quatrième opus ‘Temper Temper’, la machine parfaitement huilée du bulldozer gallois de Bullet For My Valentine s'éloigne du rashmetal de ses débuts pour s'orienter d'autant plus vers un heavy metal mélodique taillé pour les stades, tout cela sans perdre de vue les riffs implacables et les refrains accrocheurs qui lui sont caractéristiques. Parti en retraite avec ses Valentins en Thaïlande, le leader Matthew Tuck est retourné frapper à la porte de l'ingénieur du son Don Gilmore (Linkin Park, Korn, Lacuna Coil) pour finaliser l'album. Au Graspop 13, ces quatre cogneurs britanniques ont montré que leurs nouvelles compositions passaient haut la main l'épreuve de la scène et le journaliste du Standaard écrivait à ce propos : « Ce jeune groupe originaire du Pays de Galles est une machine parfaitement huilée. Et quand la machine sort les tubes des débuts - '4 Words (to choke upon)' et bien sûr 'Tears don't fall' – l'ambiance est à sa comble sur la plaine du festival. » C'est quitte ou double à l'AB avec Bullet For My Valentine. Les amoureux auront noté que BFMV s'y produira cinq jours avant la Saint-Valentin et qui y a t-il de plus romantique qu'un peu d'amour au fond du pit ? On peut aussi tout aussi bien se laisser submerger, main dans la main, par un immense wall of death. L'amour façon métal, ça peut également être très beau ! Leurs compatriotes britanniques While She Sleeps (qu'on a encore pu voir début 2013 à l'AB avec Asking Alexandria) et la furie des Allemands de Callejon se chargeront de chauffer la salle. Les deux groupes sont destinés à se profiler, hors de leurs frontières respectives, comme de futures grandes pointures du metalcore. An interesting evening of fine British (and German) Steel!

  • Lundi 10 février 2014

    Belles gueules, un fan base de plus en plus grand.Max George, Siva Kaneswaran, Jay McGuiness, Tom Parker et Nathan Sykes sont les nouveaux visages du boys band du moment ! Belles gueules, un fan base de plus en plus grand, des chansons calibrées pour faire des ravages, ces jeunes Anglais ont tout pour réussir !Formé en 2009, suites à de nombreuses auditions The Wanted a déjà deux albums tubesques en magasin. Leur premier disque, « The Wanted », sort en octobre 2010, le succès est directement au rendez-vous. Le premier single « All Time Low » est propulsé en tête des ventes au Royaume-Uni dès sa sortie. Le second single « Heart Vacancy » est lui propulsé dès sa sortie à la deuxième place des ventes et est suivi par un troisième tube, « Lose My Mind ». L’album se vendra à 400.000 exemplaires. Un démarrage en force, un pari réussi ! Un an plus tard, le quintet nous offre leur deuxième réalisation « Battleground ». Neuf titres détonants, entre electro pop avec le titre « Invincible » et mélodies tourmentées pour « Warzone », leur style fonctionne et affole les adolescentes. Jack McManus (Groove Armada), Brian Higgins (Kylie) Steve Mac (Leon Lewis) et WayneHector (Britney Spears, Cheryl Cole) y ont mis leur contribution. Le groupe enchaine les concerts et part en tournée avec Justin Bieber.Aujourd’hui, The Wanted annonce leur tournée mondiale “Word of Mouth World Tour 2014” ! Annonciatrice de l’arrivée d’un troisième disque intitulé “Word of Mouth”, prévu pour le 4 novembre prochain. On y retrouve déjà des tubes tels que « Chasing The Sun », « I Found You », « Walks Like Rihanna » et « We Own The Night », titre écrit et produit par The Messengers, Nasri et Adam (David Guetta, Justin Bieber, Christina Aguilera) et mixé par Serban Ghenea (Beyonce, Michael Jackson, Justin Timberlake). Du beau monde, de l’ambiance, du show et des tubes à la chaîne, voilà ce que The Wanted vous promet pour leur passage chez nous !Le rendez-vous est pris le 10 février à l’Ancienne Belgique ! La prévente débute ce vendredi 11 octobre à 10h.

  • Mardi 11 février 2014

    Within Temptation est sans conteste l’un des groupes de rock hollandais les plus couronné de succès de tous les temps!

    Depuis la sortie de leur premier opus, ‘Enter’ en 1997, le groupe a écoulé plus de trois millions d’albums dans le monde entier, et comptabilise de nombreux disques d’or et de platine au compteur. Outre leurs nombreux prix glanés dans leur pays et à l’étranger, le groupe a déjà joué à guichet fermé en Europe, en Asie et en Amérique du Nord et du Sud. En l’honneur de leur quinzième anniversaire, Sharon den Adel Co ont organisé une tournée mondiale qui a fait une halte en novembre 2012 au Sportpaleis d’Anvers. Pour l’occasion, les Hollandais ont offert l’un des plus beaux événements de l’histoire de Within Temptation. Leurs fans belges ont assisté à un show énergique et une performance visuelle unique, avec décor hors du commun, feux d’artifice et projections de film! Après l’annonce de la sortie automnale de leur prochain album studio, Within Temptation nous fait à présent savoir qu’une nouvelle série de concerts suivra! En janvier et février 2014 le groupe sera à nouveau sur les scènes du monde entier avec un show spectaculaire. “Nous sommes impatients de partager avec nos fans le résultat de notre processus d’écriture. Nous sommes très excités à l’idée de dévoiler notre nouveau travail!” dixit Sharon. Le mardi 11 février 2014 la formation rock fera un passage au Lotto Arena d’Anvers.

  • Mercredi 12 février 2014

    Mr Space Lord en top forme sur son nouvel opus ‘Last Patrol’Lors des Lokerse Feesten, le papy du stoner rock Dave Wyndorf s'est révélé le plus fringant du bal des seniors. Avec ses Monster Magnet, il a renvoyé Alice Cooper et Deep Purple à leurs béquilles, en les balayant hors de la scène. De Morgen lui a accordé 4 étoiles pour la cause, agrémentant sa cote d'excellents commentaires comme « le quintette s'est de suite lancé dans un groove hyper dense qu'il n'a plus lâché durant l'heure suivante » et « cela faisait un bail qu'on ne l'avait plus vu livrer une prestation aussi solide et agréable avec son groupe ».Alors qu'en décembre 2012, ils nous balançaient encore les chansons de ‘Spine Of God’ à travers les baffles de l'AB (un show « tout en tension » d'après Cutting Edge), les Magnet sont aujourd'hui de retour avec les nouveaux titres de leur neuvième album ‘Last Patrol’. “A return to the roots, full-on psychedelic space-rock with a 60’s garage feel, a kind of space-noir, tales of cosmic revenge, peaking libidos, alienation and epic strangeness”. Si Wyndorf reste décidément un drôle d'oiseau, le single annonciateur de l'album, ‘The Duke (Of Supernature)’, nous offre déjà un rock du désert granuleux digne d'un Mr Space Lord au meilleur de sa forme. Un groupe puissant et un solide morceau à se mettre sous la dent !

  • Du Jeudi 13 février 2014 au samedi 15 février 2014

    Voici la 4ème édition du festival international de musique de chambre Est-Ouest, à l'instigation d'Alexis Thibaut et Axel De Jenlis. Suite aux différentes rencontres faites durant leurs années d’études à Saint-Pétersbourg, ceux-ci ont souhaité associer au cours d'un événement phare de jeunes espoirs issus des plus prestigieux conservatoires du monde. Pour soutenir cette vocation, le festival accueillera des artistes renommés tels le pianiste Vitaly Pisarenko, le quatuor Pâris, Eric De Staercke.JEUDI 13.02.2014/20:00 – UN SALON ROMANTIQUEAu programme : des oeuvres de Liszt, Chopin, Franchomme, etc.VENDREDI 14.02.2014/13:00 – À LA MÉMOIRE D'UN GRAND ARTISTEAu programme : le 2ème trio élégiaque de Rachmaninov.VENDREDI 14.02.2014/20:00 – LES NUITS BLANCHES À SAINT-PÉTERSBOURGSoirée littéraire et musicale. Au programme : des textes de Pouchkine, Dostoïevski,Gogol, Akhmatova et des oeuvres de Tchaïkovski, Rachmaninov, Prokofiev.Récitant : Eric De Staercke.SAMEDI 15.02.2014/20:00 – LES SOIRÉES INTIMESAu programme : des oeuvres de Gabriel Fauré.Crédit photo: Jonathan Bertholet

  • Vendredi 14 février 2014

    Yu-Chien Tseng (violon), Yuri Martinov (piano)

    Le jeune violoniste Yu-Chien Tseng est, c'est le moins qu'on puisse dire, un véritable phénomène musical. En 2012, il devient un des plus jeunes lauréats lors du Concours Reine Elisabeth. Il est de retour à Bruxelles pour présenter son dernier album consacré à quelques-unes des plus belles pages de la musique de chambre française pour violon et piano, dont la sonate en la majeur de César Franck et celle en sol mineur de Debussy. Accompagné lors de ce concert par le pianiste russe Yuri Martinov, il interprétera également une version arrangée de "Clair de Lune".

  • Vendredi 14 février 2014

    Une écriture musicale pénétrante et toute en retenueOn avait eu l'occasion de le voir à l'AB du temps de son groupe Smog. C'était dans une autre vie, en 2000. Bill Callahan semble aujourd'hui avoir trouvé son rythme de croisière. Il sort ainsi un nouvel album approximativement tous les deux ans avec pour seul dénominateur commun une qualité d'écriture sobre et pénétrante. Pensez aux albums ‘Sometimes I Wish We Were An Eagle’ (09), ‘Apocalypse’ (11) et le tout récent ‘Dream River’. On a pu découvrir un avant-goût de ce dernier au travers d'une version dub de deux de ses titres et cela alors que ‘Dream River’ est loin d'être un album dub. Une démonstration de l'humour pince-sans-rire de Bill Callahan. Un premier communiqué de presse décrivait l'album comme "easily the most sensual and soulful of Callahan's career” et on ne peut qu'approuver.

  • Vendredi 14 février 2014

    Plus rien ne résiste à Ellie Goulding.La jeune fille fait souffler un vent nouveau sur le monde de la pop britannique et alligne les hits les uns après les autres. Ses concerts affichent complet à une allure record partout dans le monde.

    Et bonne nouvelle, au moment où sort ‘Halcyon Days’, son précédent album enrichi de 9 bonus dont le hit ‘Burn’ et des collaborations avec entre autres DJ Fresh et Nate Ruess de Fun., Ellie Goulding confirme une nouvelle tournée début 2014. En 2010, Elena Jane Goulding, Ellie pour les intimes, se fait connaître avec son premier album « Lights », réalisé en collaboration avec Starsmith. Classé n°1 des charts dès la semaine de sa sortie, ce premier essai fait un carton avec les tubes « Under The Sheets » et « Starry Eyed », avec au final un demi-million d’albums et cinq millions de singles vendus de par le monde. Débuts parfaits pour entamer une belle carrière. Il est vrai qu’ Ellie a le don de réussir avec autant de succès des ballades folk aériennes et des titres électro pop puissants qui secouent les dance floors jusqu’au bout de la nuit. Sa musique mêle des émotions sincères à des ambiances très détachées, transformant des sons électro en mélodies rêveuses et chaleureuses. Avec son deuxième album « Halcyon », sorti en automne 2013, la jeune femme, plus mature, franchit un nouveau cap et fait mouche avec des touches plus soul et profondément pop. Les singles « Fall Into The Sky » et « Anything Could Happen », ainsi que les hits ‘I Need Your Love’ (en compagnie de Calvin Harris) et ‘Burn’ figurant sur ‘Halcyon Days’, sont à nouveau des petits joyaux et trônent haut dans les charts. Après un rendez-vous survolté avec son public belge au Pukkelpop en 2010, miss Goulding nous a gratifié d’un superbe concert à l’AB en mai dernier qui a affiché complet en quelques minutes à peine. Ses nombreux fans l’attendaient avec impatience sur les plus grands festivals cet été. Mais la belle a préféré faire l’impasse. Pas pour longtemps, rassurez-vous !

  • Vendredi 14 février 2014

    Olivier De Spiegeleir: récital de piano commenté.

    Poésie et virtuosité pour votre Saint-Valentin 2014, en forme de réjouissances pianistiques sur le thème de l’Amour ! Passions tumultueuses ou sereines adorations, génialement illustrées par Beethoven, Liszt et Schumann, sous les doigts du pianiste belge Olivier De Spiegeleir. « Rêve d’amour », « A Thérèse », « pour Elise », « Clair de lune », « Nel cor piu »... et bien d’autres joyaux, célèbres et moins célèbres, présentés et commentés par l’artiste lui-même. Un rendez-vous à ne pas manquer !

  • Vendredi 14 février 2014
  • Samedi 15 février 2014

    Ces blues queens prennent plaisir à jouer depuis 20 ansKathleen Vandenhoudt Pascale Michiels ont un seul et unique objectif : « jouer pour le plaisir et avec appétence ».Le fait qu'elles soient le seul groupe européen à jouer de l'américana et du roots blues sur une authentique guitare de lune chinoise démontre que ces dames en ont dans le pantalon ! Cela fait déjà 20 ans que ces blues queens créent sur scène une symbiose faite d'amour, de camaraderie, de passion et de puissance, source de pure magie. Il était temps de consigner tout cela sur CD avec ‘Ridin the Rods’ et de célébrer cette belle énergie avec une série de concerts ! À la fois authentique et hautement personnel, ‘Ridin’ the Rods’ est un joli condensé des nombreuses années de route des deux musiciennes.

  • Samedi 15 février 2014

    Un répertoire de mélodies accrocheuses et poétiques tout en sensibilité.

    “Le Beau Geste” est né de la rencontre de Samir Barris et Séverine Cayron (alias Auryn) à l’été 2007. Ils sont très vite rejoints par Nicho-las Yates à la contrebasse.Les mélodies sont essentiellement acoustiques, teintées de soleil et de bossa-nova. Douces et chaleureuses, les chansons se lovent dans une atmosphère décontractée. Certaines sont des compositions originales de Samir, d’autres sont des reprises ou des chansons écrites par des amis, l’ensemble fait preuve d’une belle harmonie qui leur colle bien à la peau. En somme, “Le Beau Geste” est une recette très personnelle d’ingrédients apportés par chacun de ses membres. Sur scène, ils nous dévoilent leur passion, ils nous emmènent avec eux dans leur univers chaleureux. Entrez et dégustez ! Prix : 6 chèques culture Sur place : 12€ Prév. : -3€ Art.27 : 1,25€

  • Samedi 15 février 2014

    Pour fêter ses 70 ans et ses 50 ans de carrière, Serge Lama sera de retour en Belgique en février 2014.Après sa série de concerts en décembre 2012 et mai 2013, il sera de retour pour deux concerts supplémentaires chez nous.

    Sur scène, il est tel qu’il nous plaît : simple, proche, fidèle, indémodable. Serge Lama fédère toujours autant. Son Best-Of exceptionnel, sorti en décembre dernier est déjà disque d’or. Il comprend ses plus grandes chansons ré-enregistrées (Je suis Malade, D’Aventure en Aventure, Une Île,... ) + 4 inédits : les trois toutes premières chansons qu’il a écrites alors qu’il n’était qu’adolescent, enregistrées pour la première fois et un tout nouveau titre. Ne manquez pas Serge Lama en concert.

  • Dimanche 16 février 2014

    Shéhérazade / Rimski-Korsakov / OPRL / Christian Arming

    Mais que faire en ces dimanches sombres et pluvieux de février, lorsque la morosité gagne les foyers et que nos enfants et jeunes ados traînent leurs baskets d’un fauteuil à l’autre ? Un petit tour au PBA, pardi, pour y découvrir en famille l’une des œuvres les plus magistrales composées pour orchestre à la fin du 19ème siècle ! L’Orchestre Philharmonique Royal de Liège propose un rendez-vous adressé aux enfants accompagnés de leurs parents, grands-parents, cousins, copains ou copines. Son but avoué : faire découvrir et apprécier au plus grand nombre la magie de l’orchestre au travers de quelques-unes de plus belles pages du répertoire. Projections vidéos et commentaires avisés du chef complètent ce programmes délibérément limité à plus ou moins 75 minutes, pour que chacun sorte de la salle des notes plein les oreilles, des histoires plein la tête, avec l’envie évidente d’y goûter encore ! Au PBA, Christian Arming (nouveau directeur musical de l’OPRL) commentera lui-même l’œuvre présentée. Au programme de cette rencontre : Shéhérazade de Rimski-Korsakov, sorte de mystérieuse fresque en quatre tableaux aux couleurs riches et contrastées, inspirée des Contes des Mille et Une Nuits, révélatrice de la fascination exercée par l’Orient auprès du public et des artistes à la fin du 19ème siècle. Qui d’entre vous reconnaîtra en ce violon solo la voix fragile de la belle Shéhérazade, ou en cette déferlante de cuivres le roulement des vagues impétueuses de l’océan ?

  • Dimanche 16 février 2014

    Pour fêter ses 70 ans et ses 50 ans de carrière, Serge Lama sera de retour en Belgique en février 2014.Après sa série de concerts en décembre 2012 et mai 2013, il sera de retour pour deux concerts supplémentaires chez nous.

    Sur scène, il est tel qu’il nous plaît : simple, proche, fidèle, indémodable. Serge Lama fédère toujours autant. Son Best-Of exceptionnel, sorti en décembre dernier est déjà disque d’or. Il comprend ses plus grandes chansons ré-enregistrées (Je suis Malade, D’Aventure en Aventure, Une Île,... ) + 4 inédits : les trois toutes premières chansons qu’il a écrites alors qu’il n’était qu’adolescent, enregistrées pour la première fois et un tout nouveau titre. Ne manquez pas Serge Lama en concert.

  • Dimanche 16 février 2014

    Une belle tentative : Forest Swords = Burial + Ennio Morricone.

    Vous aimez entendre Burial s'amuser avec Ennio Morricone ? Alors Forest Swords est pour vous.Vous aimez l'excellent label new-yorkais Tri Angle Records qui a déjà donné vie à Holy Other, Evian Christ, Alunageorge, The Haxan Cloak, Vessel et Balam Acab ? Alors l'électronica raffinée de l'Anglais Matthew Barnes est pour vous.Vous aimez les mélodies orientales, le son des films de série B, la langueur des beats hip-hop, le glitchy RB, le dubstep, les guitares post-rock et les breakbeats ? Alors ‘Engravings’, le premier opus de Forest Swords, est absolument fait pour vous. Bienvenue dans le monde merveilleux de Forest Swords où il fait bon s'attarder.

  • Dimanche 16 février 2014
  • Du Mardi 18 février 2014 au samedi 15 février 2014

    Howard Moody (Direction musicale), Thierry Thieû Niang (Mise en scène)

    Après le succès du Brussels Requiem, le compositeur britannique Howard Moody s’inspire de Sindbad, aventurier perspicace et avisé, présent dans quelques-uns des plus vieux contes perses et sanskrits. La puissance de l’amour, et l’importance pour la jeune génération de découvrir ce qu’exige la transformation d’un lieu de guerre en un havre de paix, sont au cœur de ce projet. Sindbad encourage les enfants à trouver leur chemin parmi les nombreux défis que doit affronter l’homme, afin d’apprendre à percevoir les flammes éternelles nées de l’imagination de Sheherazade. À mesure qu’ils découvrent le pouvoir et le sens de ces histoires, ils trouvent la force de reconstruire leurs vies ensemble et de créer une Cité de Paix. Cette quête musicale est interprétée par les Chœurs d’enfants et de jeunes de la Monnaie et des enfants de plusieurs écoles bruxelloises. Ils sont accompagnés par des musiciens de l’Orchestre symphonique de la Monnaie et des étudiants du Koninklijk Conservatorium Brussel.

  • Mardi 18 février 2014

    Les Gipsy Kings savent mieux que quiconque comment organiser une fête musicale chaleureuse – même en plein hiver. Le 18 février 2014, ils présenteront leur nouvel album, « Gipsy Kings featuring Nicolas Reyes Tonino Baliardo » (dans les bacs fin 2013), au Cirque Royal.

    Le titre de cet album n’a pas été choisi au hasard. Même après de multiples succès planétaires, les Gipsy Kings sont restés ce qu’ils ont toujours été : la fusion de deux familles de musiciens tsiganes, les Reyes et les Baliardo.Avec leur rumba gitano ou rumba flamenca – un mélange de rumba cubaine et de flamenco espagnol – les Gipsy Kings ont réussi, depuis le Midi, à égaler le succès de leurs ancêtres, José Reyes et Ricardo Baliardo (Manitas de Plata). Avec leurs guitares rythmées et leurs chants passionnés, ils ont conquis dès 1987 – avec le tube « Bamboleo » – le cœur des amateurs de musique du monde entier.

  • Mardi 18 février 2014

    MOHAMED ABOZEKRYSacré en 2009 meilleur joueur d’oud au concours international de Damas, Mohamed Abozekry, né au Caire et âgé d’à peine 19 ans, a tout du phénomène. Accompagné actuellement par les HeeJaz (percussions, guitare, contrebasse), il dispose qui plus est d’une assise rythmique et harmonique lui permettant toutes les audaces. Inutile de vous dire que forte de sa jeunesse (25 ans de moyenne d’âge), la formation sur scène, plutôt que de revendiquer un style précis, vous emmènera hors des sentiers battus. KARIM BAGGILIKarim Baggili, lui, connait la maison. Habitué des expériences décalées, il manquait à Karim de s’approprier le répertoire de la musique arabe. Sans se limiter au traditionnel, il y intègre des composantes modernes: quarts de tons, polyrythmies propres au Moyen-Orient et toutes sortes de condiments qui chatouillent son âme. Au côté de ses compagnons marocains, libanais ou belges, il se plait autant à agencer son programme avec méticulosité qu’à laisser la part belle au lâcher-prise. Une sélection digne des fêtes et réunions familiales jordaniennes ou marocaines, où l’ambiance est festive, dansante, parfois méditative, où l’on se sert du thé à la menthe et croque des dattes en partageant des anecdotes. EN PARTENARIAT AVEC UCL CULTURE Crédits photo: Yasmina Baggili, Chimène DemeulinDistribution : MOHAMMED AL MOKHLIS (VIOLON), AHMED KHAILI (PERCUSSIONS), KARIM BAGGILI (OUD, GUITARE), YOURI NANAÏ (BASSE), VIVIAN LADRIÈRE (BATTERIE)

  • Mardi 18 février 2014

    Michael Schmid (chant), Eleanor Bauer (chant), Dirk Descheemaeker (saxophone soprano, clarinette), Tom Pauwels (guitare électrique)...

    Exercice périlleux: Après la première édition de This Is Not A Pop Song, créée en 2012 aux Kaaistudio’s lors du festival Ars Musica, Ictus remet le couvert sans changer la formule : une série de commandes d'oeuvres aussi courtes qu'un 45 tours, pour un ensemble de chambre incontestablement "orienté" : basse et guitare électriques, saxophone, synthétiseur, batterie et voix. Que peut-on bien faire de cela en puisant dans les ressources de la musique écrite, sans ressembler à l'élève studieux qui fait tapisserie à sa première surprise party? Avec ou contre la musique pop, ou tout contre, c'est à la guise de chacun. Michaël Levinas, Georges Aperghis, Eva Reiter et Jean-Luc Fafchamps, qui jamais n'ont froid aux yeux, se livreront au périlleux exercice. Leurs créations seront accompagnées de quelques reprises de la première édition.

  • Mercredi 19 février 2014

    James Vincent McMorrow s’est isolé pendant 6 mois pour écrire et composer son dernier album «Early In The Morning». Il plante le décor dès le premier morceau en imposant d’une voix douce et légère, ses textes obscurs mais poétiques. Les compositions, doucement pop, carrément folk sont atmosphériques et contrastent avec la désillusion que l’on retrouve dans les paroles. Avec un petit air rustique, l’Irlandais manie avec brio, charme, classe et sobriété.

  • Jeudi 20 février 2014
  • Jeudi 20 février 2014

    En un peu plus de 20 ans de carrière, Lynda Lemay a fait chavirer non seulement le coeur des Québécois mais aussi celui de toute la francophonie, y compris celui des belges.

    En 13 albums, l’artiste a livré plus de 150 chansons, des milliers d’accords, des ballades touchantes, du rock irrévérencieux, de l’amour et des émotions pures. Un succès critique et populaire confirmé par près de quatre millions d’exemplaires vendus dans le monde entier qui a fait d’elle l’une des grandes signatures de la chanson francophone. Qu’il est déjà loin le temps de Nos rêves, premier disque sorti en 1990. L’an dernier, elle tirait un premier bilan d’une carrière bien remplie avec un premier Best Of. Et de rappeler qu’en 1996, un certain Serge Lama choisit Lynda Lemay pour une première partie à l’Olympia avant que Charles Aznavour ne lui dispute le titre de parrain artistique. Bénéficiant d’un formidable bouche à oreille, Lynda Lemay s’est au fil des années progressivement imposée dans le paysage musical. Aujourd’hui, ils sont nombreux à saluer le talent de l’auteur- interprète qui a bâti sa renommée sur des chansons à texte, un style poétique d’une infinie simplicité et la diversité des thèmes abordés. Artiste authentique, Lynda Lemay présentera à l’automne un nouveau projet qui devrait une fois encore mêler ballades romantiques et titres pop rock. Et l’occasion pour ses fans de retrouver sur scène celle qui bénéficie depuis plus de 20 ans d’une aura de sympathie incroyable grâce à une spontanéïté et une fraîcheur qui a su toucher le grand public.

  • Jeudi 20 février 2014

    Woodkid installe son univers sur scène pour une expérience spectaculaire, avec une installation visuelle hors du commun. Il revient en Belgique après avoir parcouru les plus grands festivals du monde.

    Plus qu'un disque, The Golden Age est une véritable épopée, une aventure belle et surprenante. D'abord clippeur des plus grands (Lana Del Rey, Drake, Rihanna ...), Woodkid est aujourd'hui l'un des artistes les plus attendus du moment, un créateur visionnaire et altruiste dont l'oeuvre moderne et puissante se structure à mesure des rencontres.

  • Du Jeudi 20 février 2014 au samedi 22 février 2014

    Mochélan, rappeur.

    Mochélan a mal à sa ville. Mais le rappeur se soigne. Il sait qu’il plonge ses racines dans les terres noires qui tordent les boyaux et font piquer les yeux.Faut-il encore présenter Mochélan ? Charlyking’s not dead ! Le rappeur carolo, « un potentiel qui crève l’écran » (La Libre Belgique), (po)aime sa ville.« J’suis à l’image de ma ville : jeune déjà trop vieux. ‘Je’ sans règle du jeu... un pur produit du feu ». Mochélan a mal à sa ville. Mais le rappeur se soigne. Il sait qu’il plonge ses racines dans les terres noires qui tordent les boyaux et font piquer les yeux. C’est ici qu’il a grandi, c’est ici qu’il veut y croire. Charleroi l’industrielle décline, blessée. Mochélan se lève pour la dire, la poétiser, la rapper, la malaxer. En mots et en vidéo, avec la complicité de Jean-Michel Van den Eeyden, metteur en scène, et la musique de Rémon Jr, le jeune auteur jette un regard lucide et positif sur une ville symptomatique de l’histoire actuelle de l’Europe. Charleroi ? C’est partout. « On se pose les bonnes questions, on veut soigner nos poumons, guérir du mal de ce siècle ». Oui, il doit y avoir d’autres choix que mordre la poussière – noire.Laurent Ancion

  • Vendredi 21 février 2014

    Flagey Piknik - Flagey Piano Days

  • Vendredi 21 février 2014

    //LES ARDENTES CLUB//TICKETS EN VENTE https://www.sherpa.be/frBE/Muziek/Pop-Rock/Girls-In-Hawaii/Après leur fantastique concert comeback du Pukkelpop et avant leurs deux concerts sold out bruxellois (AB et Cirque Royal), les Girls in Hawaii sortiront leur troisième album « Everest » le 2 septembre et entameront dans la foulée leur nouvelle tournée. Une tournée qui passera par Liège pour une date événement à la Caserne Fonck le 21 février prochain.GIRLS IN HAWAII (be)Prévente : 22€ (Sherpa.be, MediaMarkt, Belle-Ile, Fnac, Night Day, Milk) / Prix : 27€

  • Vendredi 21 février 2014

    En un peu plus de 20 ans de carrière, Lynda Lemay a fait chavirer non seulement le coeur des Québécois mais aussi celui de toute la francophonie, y compris celui des belges.

    En 13 albums, l’artiste a livré plus de 150 chansons, des milliers d’accords, des ballades touchantes, du rock irrévérencieux, de l’amour et des émotions pures. Un succès critique et populaire confirmé par près de quatre millions d’exemplaires vendus dans le monde entier qui a fait d’elle l’une des grandes signatures de la chanson francophone. Qu’il est déjà loin le temps de Nos rêves, premier disque sorti en 1990. L’an dernier, elle tirait un premier bilan d’une carrière bien remplie avec un premier Best Of. Et de rappeler qu’en 1996, un certain Serge Lama choisit Lynda Lemay pour une première partie à l’Olympia avant que Charles Aznavour ne lui dispute le titre de parrain artistique. Bénéficiant d’un formidable bouche à oreille, Lynda Lemay s’est au fil des années progressivement imposée dans le paysage musical. Aujourd’hui, ils sont nombreux à saluer le talent de l’auteur- interprète qui a bâti sa renommée sur des chansons à texte, un style poétique d’une infinie simplicité et la diversité des thèmes abordés. Artiste authentique, Lynda Lemay présentera à l’automne un nouveau projet qui devrait une fois encore mêler ballades romantiques et titres pop rock. Et l’occasion pour ses fans de retrouver sur scène celle qui bénéficie depuis plus de 20 ans d’une aura de sympathie incroyable grâce à une spontanéïté et une fraîcheur qui a su toucher le grand public.

  • Samedi 22 février 2014

    Concerts Ethnicolor

    Beatbox Story retrace l’histoire musicale du Beatbox à travers un subtil mélange de performances, d’images d’archives et de nouvelles technologies.Dans le Bronx des années 80, 4 jeunes vont, selon les pré-ceptes d’Afrika Bambattaa : « Peace, res-pect, unity and having fun », tenter de combattre les fléaux qui les entourent : les violences inter-communautaires, le trafic de drogue, et les démolitions sauvages. Ensemble, ils vont entamer une ré-sistance pacifique, fait de « beat », « graff » et « improvisations vocales » pour préserver le quartier qui les a vu grandir.Tout au long du spectacle, décou-vrez du graffiti numérique mais aus-si le «Beatboxmaton»: comme dans un photomaton, vous êtes invités à venir produire des sons avec ou sans son aide. Ces sons seront en-suite mélangés à ceux des autres participants afin de créer un véri-table morceau musical a capela.Tarif normal : 10€ -Lieu : Espace Duesberg

  • Samedi 22 février 2014

    Voilà déjà quinze ans que l’Orchestre National de Barbès s’est formé dans le quartier de la Goutte d’Or, à Paris. L’ONB, ce sont douze musiciens issus du Maghreb, du Portugal, de la France des villes et des banlieues, réunis depuis 1996 par un amour inconditionnel de la scène et des musiques qui ont marqué leur enfance et adolescence. Des souvenirs de tournée, ils en ont récolté à la pelle : d’un concert à Central Park à un autre devant la Citadelle du Caire, d’Oslo à Montevideo, ce sont des milliers d’auditeurs, jeunes originaires du bled ou amateurs de fusions et métissages en tous genres, qui se sont pressés et déhanchés au rythme entêtant de leurs mélanges de raï, gnawa, chââbi, reggae, salsa, alaoui ou jazz, dans des atmosphères de fêtes villageoises. Youcef, Kamel, Tewfik et les autres ont également grandi au son des Stones, Pink Floyd et autres Jimmy Hendrix, et leurs concerts s’en ressentent. Groupe de scène avant tout, band cosmopolite et bigarré, l’ONB vit chaque rencontre avec le public sous le couvert de l’universalité et du plaisir d’être ensemble. En mars 2012 paraissait un double album live, véritable cadeau d‘anniversaire à l’occasion des quinze ans du groupe. La tournée qui accompagne la parution de ce nouvel opus fait escale à Charleroi. Une occasion unique de vous laisser séduire par la french touch transmaghrébine du combo.

  • Samedi 22 février 2014

    En un peu plus de 20 ans de carrière, Lynda Lemay a fait chavirer non seulement le coeur des Québécois mais aussi celui de toute la francophonie, y compris celui des belges.

    En 13 albums, l’artiste a livré plus de 150 chansons, des milliers d’accords, des ballades touchantes, du rock irrévérencieux, de l’amour et des émotions pures. Un succès critique et populaire confirmé par près de quatre millions d’exemplaires vendus dans le monde entier qui a fait d’elle l’une des grandes signatures de la chanson francophone. Qu’il est déjà loin le temps de Nos rêves, premier disque sorti en 1990. L’an dernier, elle tirait un premier bilan d’une carrière bien remplie avec un premier Best Of. Et de rappeler qu’en 1996, un certain Serge Lama choisit Lynda Lemay pour une première partie à l’Olympia avant que Charles Aznavour ne lui dispute le titre de parrain artistique. Bénéficiant d’un formidable bouche à oreille, Lynda Lemay s’est au fil des années progressivement imposée dans le paysage musical. Aujourd’hui, ils sont nombreux à saluer le talent de l’auteur- interprète qui a bâti sa renommée sur des chansons à texte, un style poétique d’une infinie simplicité et la diversité des thèmes abordés. Artiste authentique, Lynda Lemay présentera à l’automne un nouveau projet qui devrait une fois encore mêler ballades romantiques et titres pop rock. Et l’occasion pour ses fans de retrouver sur scène celle qui bénéficie depuis plus de 20 ans d’une aura de sympathie incroyable grâce à une spontanéïté et une fraîcheur qui a su toucher le grand public.

  • Samedi 22 février 2014

    Une jeune chanteuse amazone, à la voix profonde et sexy, à l’instinct animal ; des rockeurs chevronnés ayant bourlingués sur toutes les scènes de Wallonie : c’est un alliage qui aimante, une alliance qui électrise. C’est Jane Doe and the Black Bourgeoises. Un visuel cinématographique, une esthétique rock vintage, des mélodies dirty pop et un brin de glam’punk : tout ce qu’il faut pour que les riffs claquent, que la rythmique balance, et que ça sonne longtemps dans les têtes et les corps. Road movie musical survitaminé, Angel Crash vous emporte : addictif, mais c’est un very good trip!

  • Dimanche 23 février 2014

    Concerts du dimanche matin (53ème édition)

    Luc Pilartz (violon cornemuse) - Didier Laloy (accordéon diatonique) - Adeline Ghilain (flute traversière) - Stephan Pougin (percussions) - Vincent Noiret (contrebasse) - Bernard Zonderman (guitare théorbe).Le Verviétois Luc Pilartz retranscrit, adapte et interprète des musiques d’ici et d’ailleurs, à qui il confère des sonorités nouvelles, et s’attache à leur donner un cachet personnel. Menuets, contredanses, valses… revivent sous son archet.Didier Laloy découvre l’accordéon diatonique à l'âge de 13 ans à l'occasion d'une fête. Aujourd'hui, il est considéré comme un des représentants les plus actifs du renouveau de l’accordéon diatonique en Europe. Inclassable, son aisance sur scène, son approche de tous les genres, son jeu subtil en font un musicien largement apprécié de tous les publics.Pour tous renseignements et réservations: Conservatoire de Verviers : 087/39 49 89 de 12h à 20hconcertsdim [at] hotmail [dot] com - www.cdmverviers.beLieu :Foyer du Grand-Théâtre

  • Dimanche 23 février 2014

    Sieste acoustique

    Quoi de mieux pour déguster la musique que de la consommer dans son plus simple appareil, au plus près de soi, sans amplification ! C’est l’expérience à laquelle nous vous convions une seconde fois, après le succès de 2012, en participant à l’une de nos quatre siestes acoustiques dominicales.Le contexte : plongé dans une douce pénombre, le public est invité à s’étendre — ou du moins à se détendre — sur les tapis, coussins, fauteuils et chaises prévus à cet effet. Fermer les yeux est vivement conseillé pour mieux s’évader et se laisser porter par les sons des musiciens installés au centre de la salle. Ils vous proposeront ainsi une heure de délassement musical au travers de récits, selon leurs inspirations et leurs envies.Le principe de la sieste veut que l’artiste principal invite d’autres artistes (re)connus, afin de mélanger les répertoires et les univers, de réinventer leurs titres, d’échanger. Laboratoire musical et acoustique, la sieste est imprévisible. La formule est en perpétuelle évolution ; c’est un terrain d’expérimentations douces, une salle de jeu et d’écoute aussi calme que chaleureuse.Plaisir des oreilles mais aussi délice des papilles puisque la sieste se terminera par la dégustation gratuite d’une pâtisserie originale conçue par François Gérard (anciennement à L’Air du temps, aujourd’hui aux Fruits de la Passion).Laissez-vous emporter lors d’une sieste d’un nouveau genre - pourquoi pas en famille - et relaxez-vous en musique !MODE D’EMPLOI…C'est le dimanche à 15h30 et il est conseillé d’apporter son oreiller !Le nombre de places étant limité, n’oubliez pas de réserver.TOUTES LES SIESTES DE LA SAISON :13.10.13 / MARIANA TOOTSIE FRIENDS24.11.13 / MANOU GALLO, BENOÎT VANDERSTRAETEN23.02.14 / DIDIER LALOY, NICOLAS ACHTEN FRIENDS18.05.14 / SAULE FRIENDS

  • Dimanche 23 février 2014

    Après une année mouvementée, la star américaine du RB Jason Derulo fait son grand retour. Le chanteur du hit « Talk Dirty » annonce son concert à Belgique, le dimanche 23 février à Forest National Club, à Bruxelles.

    En 2012, le chanteur avait été contraint d’annuler toute sa tournée à cause d’une malencontreuse chute lors des répétitions du « Future History World Tour ». Après une rééducation longue et intensive, Jason nous revient plus en forme que jamais. Dans une interview, il a révélé que l’accident lui avait fait apprécier encore davantage sa vie et sa carrière : « J’étais sur pilote automatique. Je parcourais le monde, j’étais sur scène, tout allait tout seul… Quand on vous retire ce genre de chose, vous réalisez ce que vous aimez faire et qui vous aimez. » L’histoire de Jason, né à Miami en Floride, commence en 2009, lorsqu’il perce sur la scène internationale avec son premier single, « Watcha Say ». En plus d’être chanteur, cet artiste hors pair est aussi danseur, acteur et auteur-compositeur. Avant de sortir son premier album en 2010, intitulé tout simplement « Jason Derülo », il avait déjà écrit et produit des chansons pour Lil Wayne, Pitbull, Diddy, Sean Kingston et Cassie, entre autres. Son premier album à peine sorti, le voilà déjà en tournée avec Lady Gaga et The Black Eyed Peas. En 2011, il sort son deuxième opus, « Future History ». Jason a déjà vendu 25 millions de singles dans le monde grâce à des titres comme « Whatcha Say », « In My Head », « Ridin´ Solo », « Don´t Wanna Go Home », « It Girl » et ses derniers tubes, « The Other Side » et « Talk Dirty ». Son come-back est marqué par la sortie de son troisième album studio, qui sera suivie d’une tournée. Ce dernier opus s’appelle « Tattoos » et est dans les bacs depuis le 20 septembre. Le premier single, « The Other Side », a tout de suite cartonné et est passé en boucle à la radio. Sur le nouveau et deuxième single, « Dirty Talk », on peut entendre la star du hip-hop 2 Chainz. Le morceau, au rythme sexy, est rehaussé d’un sample de saxophone et d’une bonne dose de « dirty talk ». Le single est actuellement numéro deux en Belgique. Après le concert annulé du 10 mars 2012, revoici une occasion unique de voir cette légende du RB à l’œuvre, le dimanche 23 février à Forest National Club, à Bruxelles. Une opportunité à ne pas manquer !

  • Lundi 24 février 2014

    Les lauréates du BBC Sound of '13 entre Fleetwood Mac et RBL'AB suit toujours avec énormément d'attention les résultats du ‘BBC Sound of...’, l’influent baromètre établi par la BBC qui liste, chaque année, les artistes en passe de percer sur la scène internationale. L'an dernier, Michael Kiwanuka était sorti grand vainqueur de ce classement. Cette année, c'est au tour des Californiennes de Haim. Une raison suffisante pour nous donner l'envie de les inviter à Bruxelles.Haim - formé par les sœurs Danielle, Este et Alana Haim – fait en ce moment un tabac sur les ondes avec ‘The Wire', un single des plus accrocheur qui suit le même chemin que 'Don’t Save Me’ et ce, sur quasi toutes les radios. On les compare le plus souvent à Fleetwood Mac auquel on aurait ajouté une bonne dose de RB. The Guardian a encensé leur premier passage sur le sol anglais avec une chronique dithyrambique et 5 étoiles. Et un journaliste de la BBC les a décrites comme « De brillantes musiciennes dotées d’un véritable sens mélodique et dont les chansons, au départ de structures classiques, rentrent directement dans le 21e siècle ».Histoire de dissiper vos derniers doutes, sachez que, outre Michael Kiwanuka, on retrouve Adele, Keane, 50 Cent et Ellie Goulding parmi les gagnants du ‘BBC Sound of…’ de ces dernières années. Haim n'a vraiment pas à se plaindre point de vue compagnie.

  • Mardi 25 février 2014

    Bach, Schubert, Prokofiev.

  • Mardi 25 février 2014

    The Happy Birthday Tour

  • Mardi 25 février 2014
  • Jeudi 27 février 2014

    Festival Paroles d'Hommes

    Pour Maxime Le Forestier, le temps du 15ème album est venu. Celui-ci s’appelle « Le Cadeau » et renferme dix chansons arrangées par Patrice Renson, déjà aux manettes sur la majorité des titres de « Restons Amants ».Des retrouvailles heureuses de même avec des compositeurs comme Julien Clerc («Le p’tit air »), Manu Galvin (« Le cadeau ») et un nouveau : le percussionniste virtuose Sébastian Quezada (« Le papillon »).Côté textes, ce disque est aussi une occasion de renouer avec de vieilles connaissances comme Pierre Grosz (« L’averse »), Claude Lemesle (« La folie », dont les chœurs sont interprétés par Camille) et Jacques Weber (« Impasse des oiseaux »).L’artiste ne serait pas un cadeau, c’est lui-même qui le chante. Quoi qu’il en soit, son disque, un grand cru, est un beau présent !Rez-de-Chaussée - 1er étage - 2° étage et 3° étage : 45€Paradis : 35€Lieu :Grand Théatre

  • Jeudi 27 février 2014

    Près d’une décennie s'est écoulée depuis “Hocus Pocus”, le dernier album studio de Perry Rose. Inutile d'en rajouter c'est une trop longue attente. Mais Perry est comme un bon bourgogne qui se s'apprécie et se consomme avec patience. Au cours de ses vingt années de carrière, fidèle à une charpente faite de pop anglo-saxonne et de sonorités irlandaises qui collent à sa peau tachée de roux, il a constamment trouvé l’équilibre entre ballades lumineuses et mélodies accrocheuses. Probablement était-ce déjà l’ambition, en février 1991, de ce jeune chanteur à l’allure juvénile mi-belge, mi-irlandais, lorsqu’il sortit son premier disque Because of You. Si Perry accumule ensuite les collaborations avec différents groupes dont les High Wires, mais aussi une belle tournée avec Urban Trad, une participation à l’incroyable aventure des Déménageurs, groupe devenu incontournable pour les moins de 10 ans, il représente à lui seul une valeur sûre de notre chanson. Il nous reviendra donc en solo, avec des titres issus de Wonderful, son dernier crû tant attendu de 2012 et ses succès millésimés.CONCERT ASSIS ET DEBOUT Crédit photo: Jody RoseDistribution : PERRY ROSE (CHANT, GUITARES, PIANO), DIDIER DESSERS (CLAVIERS, GUITARES, BANJO, CHANT), BENOÎT PONCIN (BASSE, CONTREBASSE, CHANT), YVES BAIBAY (BATTERIE).

  • Jeudi 27 février 2014

    The Happy Birthday Tour

  • Vendredi 28 février 2014

    Guitariste inclassable, Jacques Stotzem bouscule les règles de la musique. Au hasard de ses humeurs et de ses rencontres, il flirte avec le blues, le folk, le jazz, le rock, ou encore des sonorités qui invitent aux voyages. Invité régulier des plus importants festivals européens et américains, ses tournées le mènent jusqu'en Asie. Depuis 2006, la légendaire firme de guitare américaine "Martin Guitar" produit un modèle "OMC Jacques Stotzem Custom Signature", un rêve pour tout guitariste, une consécration pour Jacques. En 2009, son CD « Catch the Spirit » (avec des reprises de Jimi Hendrix, Rory Gallagher, U2, etc...) est resté 43 semaines dans les charts belges ! En 2012, avec la sortie de son 12ème CD intitulé "Lonely Road", il renoue avec la composition. Le programme du concert mélange à la fois ses nouvelles compositions avec des extraits de « Catch the Spirit ». Géraldine Jonetest une jeune chanteuse liégeoise à la voix rauque et chaude. L'année 2009 a été une année phare dans son parcours musical grâce à sa rencontre avec l'un des Maîtres du Fingerstyle, le guitariste Jacques Stotzem. Le Blues la passionne véritablement, et partir à la découverte de cette musique afro-américaine devient pour elle une évidence. Elle nous présentera un répertoire « Country Blues », revisitant des morceaux de Bluesmen de légende. Tarif normal : 12€Tarif réduit (+60ans et -25ans) : 10€Lieu :Espace Duesberg

  • Vendredi 28 février 2014

    The Happy Birthday Tour

  • Vendredi 28 février 2014

    Auteur compositeur interprète, c'est avec une certaine classe que Claire surfe entre mots bien tapés et mélodies raffinées qui, tantôt se dévergondent, tantôt retiennent leur souffle. Passionnée par la langue française, l’écriture, les mots, leurs sonorités et leurs multiples degrés, elle développe assez naturellement un intérêt particulier pour la chanson française, carrefour de ses deux passions.Tour à tour poignante, délirante, amoureuse ou détestable, elle joue de ses tripes pour maintenir le spectateur en haleine avec une simplicité déconcertante.Pour agrémenter ses textes et ses mélodies, elle s’entoure de musiciens professionnels de grand cru avec qui elle ouvre, perfectionne et précise cet univers féminin qu’elle livre avec classe.Biennale de la chanson française 2010, Finaliste

  • Vendredi 28 février 2014

    Paul Desveaux, Fabrice Melquiot, Vincent Artaud : un trio de choc, qui prépare son coup depuis presque trois ans. Paul, demandé jusqu’en Argentine où son Koltès a rempli le Teatro San Martin (l’équivalent de l’Odéon) pendant plusieurs mois ; Fabrice, auteur incontournable et surdoué, qui truste les scènes francophones tout en dirigeant un théâtre en Suisse ; Vincent, compositeur multitalent influencé par Reich, Debussy et Messaien, capable de signer la musique du film The Artist comme de briller sur les scènes techno. Leur mission ? Faire réapparaître Janis Joplin.En deux temps. Il s’agissait d’abord d’une pièce. Mais difficile de jouer Janis sans la faire chanter. Des chansons sont arrivées. Mais pourquoi se contenter de reprendre les quelques standards de Janis ? Le trio s’est lancé un défi : écrire textes et musiques de chansons inédites, mais qui sonnent comme du Joplin. Premier problème : trouver une comédienne capable de chanter : Anne Cressent. Les premiers essais ont tellement séduit le trio devenu quatuor, qu’à la pièce est venu s’ajouter le défi d’un concert.

  • Samedi 1 mars 2014

    Orchestre National de BelgiqueEivind Aadland, direction

    L’Orchestre National de Belgique honore son rendez-vous annuel – quasi une tradition – avec le PBA avec un programme entièrement dédié à Beethoven. Beethoven l’amoureux transi, le précurseur du romantisme, le symphoniste… Le concert donné à Charleroi sera un pur régal pour les amateurs de musique orchestrale : l’ouverture Coriolan en préambule (véritable pièce de bravoure pour l’orchestre), suivie d’un quatrième concerto pour piano (probablement le plus inattendu et lyrique de la série des cinq concerti écrite par Beethoven) ; la septième symphonie, caractérisée par sa structure rythmique marquée, au caractère dansé, quasi dionysiaque, occupera quant à elle la seconde partie de la soirée. Eivind Aadland se placera à la tête de l’une des phalanges orchestrales de notre pays parmi les plus reconnues et appréciées du public carolo. Ce familier de Beethoven, dont il a récemment dirigé l’intégrale des symphonies avec le Trondheim Symphony Orchestra, affiche déjà une belle carrière, que ce soit à la direction de structures scandinaves, ou comme chef invité en Australie (Brisbane, Melbourne) ou en Asie (Séoul, Chine). L’identité du pianiste qui interprétera le fabuleux 4ème concerto de Beethoven demeurera quant à elle secrète quelques semaines encore : l’Orchestre National se donne le temps d’apprécier au mieux les prestations des lauréats du prochain Concours Reine Elisabeth 2013 afin de choisir celui qui sera le mieux à même d’offrir à l’œuvre ses lettres de noblesse.

  • Dimanche 2 mars 2014

    Coproduction AIAS/CCRDDirection: Sotaro Fukaishi(Japon)Avec Simon Diricq (saxophone) et Glenn Van Looy (euphonium)S'il est un genre musical qui s'est forgé ses lettres de noblesse dans nos régions européennes, ce sont bien les fanfares. Cette tradition fait toutefois des émules au Japon. Le Senzoku Gakuen College de Kawasaki, avec l'aide de Jan Van der Roost, a mis sur pied la première fanfare japonaise connue au sein des conservatoires nippons. L'orchestre, composé de quelque 50 musiciens, est placé sous la baguette de Sotaro Fukaishi. Le Senzoku Gakuen College Fanfare Orkest organise en 2014 une tournée dans le Benelux dont la première étape sera la ville natale du célèbre inventeur Adolphe Sax, considéré comme le père des harmonies et fanfares modernes. Pour le concert de Dinant, la fanfare se produira avec deux invités solistes. Le premier, Simon Diricq, saxophoniste et 1er Lauréat du 5e Concours International Adolphe Sax de Dinant. Le second joue de l'euphonium. A 21 ans, Glenn Van Looy a déjà remporté de nombreux concours dont The Lieksa International Euphonium Competition.(Placement non numéroté)Entrée GratuiteRéservation Souhaitée

  • Dimanche 2 mars 2014
  • Dimanche 2 mars 2014
  • Lundi 3 mars 2014

    Dmitri Hvorostovsky (Baryton), Ivari Ilja (Piano)

    Présent sur les scènes lyriques les plus prestigieuses où il s’illustre avec le même talent dans Mozart et Verdi que dans les grands rôles de l’opéra russe, le baryton Dmitri Hvorostovsky est également un formidable interprète du répertoire mélodique de son pays natal. Déjà accueilli à la Monnaie pour deux récitals, il revient nous enchanter dans la langue de Pouchkine avec des lieder de Tchaïkovski et de Rachmaninov, mais nous propose aussi les mélodies de deux pianistes et compositeurs virtuoses du XIXe siècle: le post-romantique Nikolaï Medtner et l’inclassable Franz Liszt, dont les lieder forment une part assez méconnue de son œuvre. Rendez-vous avec une voix d’or pour un programme brillant et insolite.

  • Mardi 4 mars 2014

    Originaires de Colorado Springs, fans de Peter Gabriel, de U2 ou encore de Fiona Apple, Ryan Tedder et Zach Filkins forment OneRepublic en 2002. Le groupe connaitra très rapidement un succès d’estime important, partageant leur musique avec d’ innombrables fans, comme en témoigne l’engouement massif du public sur leur myspace.

    Ce qui leur vaut en 2006 d’être le premier groupe rock signé par le Mosley Music Group de Timbaland. S’en suit un premier album, ‘Dreaming Out Loud’, qui sort l’année suivante et dont le premier single ‘Apologize’ remporte un premier record aux States, avec plus de 10.300 programmations sur les antennes des radios US la semaine de sa sortie. Le titre dans sa version remixée par Timbaland devient ensuite un énorme tube mondial, en atteignant la première place des charts dans pas moins de seize pays. Avec plus de dix millions de downloads, ‘Apologize’ vaudra à nos jeunes débutants une nomination aux fameux Grammy Awards. L’album quant à lui obtient le statut de platine aux States et finit Disque d’Or au Canada et en Australie. Le second album de OneRepublic sort en 2009 et ouvre au groupe le chemin de la reconnaissance sur plusieurs marchés européens, l’ Irlande, la Suisse et l’ Autriche succombant les premiers. Leur troisième album ‘Native’ est sorti ce printemps. Porté par des titres imparables tels que ‘Feel Again’, ‘If I Lose Myself’ et ‘Counting Stars’, ce nouvel opus a été conçu, écrit et enregistré entre Paris, la Grèce, Londres, New York, Seattle et Vancouver. Avec la collaboration de producteurs réputés, tels que le Français Philippe Zdar (Phoenix, Depeche Mode), ou encore Jeff Bhasker (Kanye West, Jay Z, Fun.) ou Benny Blanco (Maroon 5, Rihanna), OneRepublic peaufinne leur pop rock énergique et hybride en y rajoutant des ingrédients blues, folk, gospel et electro. Fort de cette réussite, le groupe a donné un concert mémorable en mars dernier dans un Hof Ter Lo archi complet. Que leurs nombreux fans absents se consolent. OneRepublic nous confirme d’ores et déjà leur retour en Europe. Ils seront le 4 mars 2014 sur la scène de l’Ancienne Belgique de Bruxelles.

  • Mardi 4 mars 2014

    Bernard Lavilliers part en tournée à travers la France et la Belgique. Il s’arrêtera chez nous le 4 mars 2014 à Bruxelles et le 5 mars 2014 à Liège.

    Ambassadeur des couleurs, du mouvement, des échanges, Bernard Lavilliers fait « raisonner » la chanson française avec un mélange des genres et des cultures, et nous montre que la chanson engagée a encore un sens au XXIème siècle. Son prochain album sort en novembre 2013.

  • Mercredi 5 mars 2014

    Bernard Lavilliers part en tournée à travers la France et la Belgique. Il s’arrêtera chez nous le 4 mars 2014 à Bruxelles et le 5 mars 2014 à Liège.

    Ambassadeur des couleurs, du mouvement, des échanges, Bernard Lavilliers fait « raisonner » la chanson française avec un mélange des genres et des cultures, et nous montre que la chanson engagée a encore un sens au XXIème siècle. Son prochain album sort en novembre 2013.

  • Vendredi 7 mars 2014

    Dix ans de carrière, quatre albums parfaits, des tubes à la pelle, des concerts au quatre coins du monde, les quatre fringants écossais de Glasgow s’offrent un retour flamboyant après une remise en question profonde et une alchimie retrouvée!

    Formé en 2001, c’est trois ans plus tard, avec leur premier album, que le groupe s’impose comme une évidence sur la scène internationale. Ils empoignent leurs instrument sans chichis et enfilent la tenue parfaite de l’anglo-saxon qui se respecte, pantalon skinny, petite chemise cintrée et raie au milieu. Premier coup de maître qui fait fondre public et critiques aussitôt avec les tubesques “Take Me Out”, “The Dark of The Matinee”, “This Fire” et “Michael”. Une Brit Rock parfaite, des riffs de guitare irrésistibles et une énergie communicative font d’eux le groupe du renouveau du rock britton. Franz Ferdinand décroche dans la foulée le très prestigieux Mercury Prize. Le succès les pousse à sortir un deuxième album illico, “You Could Have It So Much Better” (2005), qui s’inscrit dans la lignée de son prédécesseur avec des titres imparables à l’image de “The Fallen”, “Do You Want To” ou encore “Walk Away”. Alex Kapranos, Nick McCarthy, Bob Hardy et Paul Thomson prennent ensuite plus de temps, trois ans exactement, entre l’épreuve du feu du second album et la confirmation du troisième. Laps de temps nécessaire à un changement progressif et sensible dans leur approche où la batterie et le synthétiseur occupent une plus large place. Début 2009 sort donc “Tonight: Franz Ferdinand” produit par Dan Carey et porté par des titres une nouvelle fois imparables comme “Ulysses”, “No You Girls”, “What She Came For”, “Turn it On”. Aujourd’hui, quatre ans plus tard, Franz Ferdinand renaît encore meilleur. Les quatre magiciens nous ont sorti dix nouveaux titres monumentaux emprunts de guitares puissantes et de synthés percutants. Enregistré entre Londres, Glasgow, Oslo et Göteborg “Right Thoughts, Right Words, Right Action” va vous faire bouger! Après leur prestation cinq étoiles au Pukkelpop cette année, Alex et sa bande repartent en tournée dans le monde entier ! Franz Ferdinand s’arrêtera une nouvelle fois chez nous mais en salle cette fois, le rendez-vous est pris à Forest National le 7 mars prochain.

  • Samedi 8 mars 2014
  • Mercredi 12 mars 2014

    Après l’énorme succès rencontré lors de la mise en vente des deux concerts à Forest National pour le Black City Tour 2 des 30 et 31 octobre (complets en quelques heures), Indochine annonce qu'il sera le 12 mars 2014 au Palais 12 du Brussels Expo.

  • Mercredi 12 mars 2014

    Nestor est artiste de cabaret : chanteuse, comédienne, mime et musicienne. Accompagnée de son fidèle Alphonse, un ukulélé débutant, elle conte et chante ses aventures de cafouillages amoureux et identitaires. Elle exprime avec humour et désarroi la difficulté de rencontrer les autres et de se rencontrer soi. La vie, cette tentatrice farceuse, est un drôle de supplice à la Tantale. Elle offre les fruits gourmands du désir et les retire au moindre de nos pas affamés. Peut-être faut-il n'avoir rien en poche pour apprécier pleinement ce que l'on ne peut s'offrir... Outre Alphonse (son ukulélé)qui l'accompagne, cette fois-ci Nestor est contrebassistée par Pierre-Louis, aux oreilles bien tendues, et sa contrebasse aux ouïes bien pendantes.

  • Jeudi 13 mars 2014
  • Jeudi 13 mars 2014

    Deux « grands » accordéonistes de chez nous, le combat des chefs, rencontre au sommet !À notre gauche, Tuur Florizoone, accordéoniste chromatique et musicien toutes catégories (classique, jazz, latino, …).À notre droite, Didier Laloy, accordéoniste diatonique et musicien tous terrains (Panta Rhei, Steve Houben, Marka, Urban Trad, Trio Trad et bien d’autres).Petit, bi-sonore (la note émise est différente selon qu’on tire ou qu’on pousse le soufflet), l’accordéon diatonique de Didier Laloy est celui de la « ligne claire », de la mélodie, assez proche du bandonéon. Volumineux, uni-sonore, un clavier d’un côté, 120 boutons de l’autre, l’accordéon chromatique de Tuur Florizoone a quitté depuis longtemps le bal-musette pour explorer de nouvelles sonorités.Ces deux musiciens ont une énergie et une imagination à couper le souffle. Entre les compositions de l’un et celles de l’autre, ils dansent leur musique autant qu’ils la jouent : une soirée à ne pas manquer !Durée : 70 mnA partir de 14 answww.didierlaloy.bewww.tuurflorizoone.beAvec le soutien des Tournées Art et Vie et du Service Provincial des Arts de la Scène de la Province de Hainaut.

  • Jeudi 13 mars 2014

    Saxophoniste ténor et soprano, chanteur et compositeur, Nicolas Kummert a déjà bien arpenté le monde. Avec une trentaine de disques et des concerts dans une quarantaine de pays, ce Namurois d’origine à de quoi impressionner ! Le Jazzmen américain Brad Meldhau dit d'ailleurs à son sujet que “c'est une grande personnalité musicale... Il y a souvent une merveilleuse douceur dans le jeu de Nicolas Kummert qui sert parfaitement la musique”. En plus d’une sensibilité évidente, Nicolas Kummert fait preuve d’une polyvalence à toute épreuve, ce qui le distingue et laisse apparaitre une identité bien à lui dans la grande famille du jazz. Lors de son passage à Louvain-la-Neuve, il nous présentera son groupe principal : Nicolas Kummert Voices. Au menu: des voix masculines en parfaite symbiose pour une majorité de titres originaux et quelques reprises (dont celles de Salif Keita, The Carpenters ou Billie Holiday). Le groupe prévoit d’ailleurs un deuxième album pour mars 2014, ce qui nous laisse présager une playlist inédite dans laquelle se mettront au diapason jazz, musique africaine et pop avec le soutient d'une talkbox pour certains morceaux.EN PARTENARIAT AVEC L'OPEN JAZZ FESTIVAL DANS LE CADRE DU JAZZTOUR DES LUNDIS D'HORTENSE.Crédit photo: Didier WagnerDistribution : NICOLAS KUMMERT (SAXOPHONE, VOIX), HERVÉ SAMB (GUITARE, VOIX), ALEXI TUOMARILA (PIANO), NIC THYS (CONTREBASSE, VOIX), JENS BOUTTERY (BATTERIE, VOIX), NICOLAS LEFÈVRE (MODULATION, EFFETS SONORISATION)

  • Vendredi 14 mars 2014

    Flagey Piknik

    Concert de midi donné par les étudiants des classes de violon de Véronique Bogaerts, Leonid Kerbel, Endre Kleve et Shirly Laub. Au programme, des oeuvres de Carl Philipp Emanuel Bach, dont on fêtera le 300ème anniversaire en 2014.

  • Vendredi 14 mars 2014

    Les petits Matins et les grands Soirs d'Alexonor

    Ce qui frappe d’abord, c’est son enthousiasme. Ensuite, c’est son art de raconter. Ses petites histoires sont pleines de dérision, d’auto-dérision. Il jubile à rire de lui même et ensuite, accessoirement, des autres. Il fait de gros efforts pour ressembler à Monsieur Tout-le-Monde, mais vous finissez par vous rendre compte que la fatalité nous pend tous au nez. Eh oui ! Monsieur Tout-le-Monde, c’est lui, c’est vous… et vous ne pouvez qu’en rire… en vous regardant dans le miroir. Il collectionne les prix : Prix Franc’Off en poche aux Francofolies (2003), Coup de Coeur 2005 de l'Académie Charles Cros (France), 1er prix Visa Francophone International (2005) Clé d'Or de l'Alliance Française (2006). Auteur, compositeur, interprète : Alexonor.

  • Samedi 15 mars 2014

    De Samir Barris

    Tout public à partir de 3 ans / Durée : 55 min« Je me suis amusé à interpréter et enregistrer quelques morceaux à chanter avec les enfants. Sur scène je présenterai un mélange à ma sauce de compositions personnelles, de chansons du patrimoine commun, d’adaptations du patrimoine folk américain (Ella Jenkins, Pete Seeger, Woodie Guthrie), de comptines et de rythmes. L'idée est de partager un moment musical et joyeux, de découvrir les instruments, de chanter ensemble, de rire et de s'amuser. J'ai la chance d'être accompagné dans cette aventure par la sensible et talentueuse multi-instrumentiste Catherine De Biasio (Mièle, Kris Dane). »L'aventure Ici Baba a commencé en janvier 2010, le projet a été sélectionné pour la saison 2010-2011 des Jeunesses Mucicales de Belgique, est sélectionné par le programme Chanson à l'école de la Communauté française de Belgique.Un premier album est sorti en Belgique (distribution PIAS, en octobre 2010) et en France (distribution Victor Mélodie, en février 2011). L'album a reçu un Coup de Coeur de l'Académie Charles Cros pour sa sélection Jeune Public Printemps 2011.www.myspace.com/icibaba - Vitrine Chanson à l’école 2011 -Prix normal : 8€Lieu :Espace Duesberg

  • Samedi 15 mars 2014

    Complexe et sexy, au piano son complice, à la guitare dominante, Jeanne Cherhal bondit sur les identités et provoque un lien naturel entre tous ces personnages. C’est elle, entière et multiple, c’est tout. Une femme libre. Un album en 2014 on le sait, et des amis partout entre lesquels elle s’amuse. Véronique Sanson, Biolay, Loizeau, Tiken Jah, Delerm, Camille, Sophie, Murat, Sanseverino, des duos des trios, des paris réussis. Osmosant son époque, elle ajoute une dose de complicité et de talent à une scène qui ne demandait que ça. Nicolas Dekmine

  • Samedi 15 mars 2014

    Accompagné de Céline Chappuis au violoncelle et au glokenspiel et de Gil Delogne à la guitare, au clavier et ukulélé, Patrick Spadrille revisite son premier album en version acoustique au gré des histoires et des émotions. Les textes dévoilent la furieuse envie d'un homme de se mettre à nu et de raconter la vie telle qu'il la voit,que ce soit avec tendresse, férocité, humour, mélancolie ou poésie. Patrick Spadrille est avant tout un homme de scène et c’est donc sur les planches que ses chansonsprennent toute leur ampleur à travers la force, le contraste et les nuances de son interprétation.

  • Dimanche 16 mars 2014

    Concerts du dimanche matin (53ème édition)

    Ecole de renom dans toute la Communauté Française, le Conservatoire de Verviers ne compte pas moins de 2000 élèves. Nombre d’entre eux choisissent la carrière professionnelle dans diverses disciplines instrumentales et vocales.Petits Cousins du Conservatoire depuis leur création en 1960 par Hector Clockers, directeur de l’époque, les Concerts du dimanche matin laissent le plateau libre à Madeleine Jacques (violon), Catherine Crickboom (violoncelle) et Gwenaëlle Lodomez (violon). A elles d’imaginer, de créer, de composer, d’inviter, d’interpréter ce qu’elles ont envie de nous offrir. A suivre…Pour tous renseignements et réservations: Conservatoire de Verviers : 087/39 49 89 de 12h à 20hconcertsdim [at] hotmail [dot] com - www.cdmverviers.beLieu :Foyer du Grand-Théâtre

  • Jeudi 20 mars 2014

    Formé en 1996 par Robin Proper-Sheppard, notamment créateur de The God Machine et du Sophia Collective, Sophia est le dernier projet de l’artiste. Des mélodies et compositions radicalement différentes, qui s’enregistrent dans un genre alternatif, emprunt d’influences indies et pops. «There Are No Goodbyes», 5e album studio des Anglais de Sophia est sorti en 2009 sous le label de son créateur (The Flower Shop Label).

  • Jeudi 20 mars 2014

    Dépouillée d’artifices, c’est avec une certaine classe que Claire Spineux surfe entremots bien tapés et mélodies raffinées… qui tantôt se dévergondent, tantôt retiennent leur souffle. Son Master en piano dans une poche, sa passion pour l’écriture dans l’autre, elle bidouille, elle jongle, elle colombine, avec fraîcheur et aisance. Elle s’entoure sur scène de deux musiciens virtuoses : Nicolas Paternotte (piano) etMichel Lambert (piano, accordéon) Auteur, compositeur, interprète : Claire Spineux

  • Vendredi 21 mars 2014

    Il aura suffi d’un single «Lucky» (au nom sans doute prémonitoire), diffusé en boucle par les radios suisses, pour que le nom de BASTIAN BAKER se retrouve sur toutes les lèvres…

    Celui qui était encore un inconnu (ou presque) en janvier 2011 a réussi la prouesse de conquérir en quelques mois le public, les médias ou encore le regretté Claude Nobs du Montreux Jazz Festival. Tous ont salué son charisme, sa «gueule d’ange » et son talent. Le « phénomène » BASTIAN BAKER était né !Auteur, compositeur et interprète, BASTIAN BAKER écrit des chansons pour qu’elles durent, il les habille de sonorités folk-rock intemporelles. Son premier album «Tomorrow May Not Be Better», sorti en Suisse en septembre 2011 s’est immédiatement classé aux premières places des charts.Au moment où les radios musicales françaises et belges se décident à jouer de façon intense autant son premier single « Lucky », que sa reprise d’ «Hallelujah», le grand public le découvre par le biais de l’émission « Danse Avec les Stars » où il réalise un parcours brillant.Quelques semaines plus tard, le public de La Cigale (SOLD OUT) fait un triomphe à Bastian pour l’un de ses tout premiers concerts parisiens qui ouvrira le bal à un OLYMPIA bien rempli. Aujourd’hui, son dernier single « I’d sing for you » est diffusé sur toutes les ondes et on attend déjà impatiemment son nouvel album prévu pour la rentrée.

  • Samedi 22 mars 2014

    Elle a accepté d'être comme elle est, pas comme toutes ces filles, et c'est tant mieux. Aujourd'hui, elle est devenue Amel Bent, l'as qui bat le roi !Amel Bent est devenue une artiste incontournable dans le paysage français. Depuis la sortie de son premier single en 2006, après son passage en demi-finale à La Nouvelle Star, elle a enchaîné les albums et les succès. Reconnue comme l’une des plus belles voix de sa génération, elle a surpris le public en révélant les multiples facettes de son talent lors de « Danse avec les Stars ». Passionnée et infatigable (elle est aussi marraine de cœur à l'Unesco), elle prépare un cinquième album pour l’automne et un nouveau spectacle haut en couleurs, à découvrir sur les meilleures scènes évidemment !

  • Samedi 22 mars 2014

    Avec Léo Ferré et Jacques Brel, en passant par Charles Trenet, Boris Vian, Charles Aznavour, Serge Gainsbourg, Georges Brassens, Juliette Gréco, les frères Jacques mais aussi Sidney Bechet, Miles Davis ou Duke Ellington, Saint-Germain-des-Prés, village bohème au coeur de Paris, aura connu son heure de gloire musicale dans les années 50. Le temps d’une soirée durant laquelle chaque note évoquera une légende, retrouvez l’esprit du Paris d’après-guerre servi par une pléiade d’artistes confirmés et découvrez au passage une série de nouveaux talents de la chanson bien de chez nous.EN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE CULTUREL D’OTTIGNIES-LOUVAIN-LA-NEUVE, DANS LE CADRE DES NUITS D’ENCREDistribution : KARIM GHARBI, JERONIMO, STÉPHANE BISSOT, CÉDRIC GERVY… (À CONFIRMER)

  • Dimanche 23 mars 2014

    Ictus, Eva Reiter, Thomas List, Theresa Dlouhy

    Redécouvrir la musique: La formule des Liquid Room d'Ictus est désormais connue : la grande salle du Kaaitheater est transformée en archipel de quatre podiums, entre lesquels l'auditeur circule avec son petit tabouret de carton. Eclairage et sonorisation soignées créent une atmosphère lunaire. La soirée est longue, variée, les enchaînements sont souples et inattendus. Pour sa cinquième édition, Ictus invite l'étonnante compositrice Eva Reiter, également spécialiste de musique ancienne et virtuose de la flûte, de la gambe, de la vielle, ainsi que ses complices Thomas List (flauto dolce) et Theresa Dlouhy (soprano). Des créations d'oeuvres nouvelles alterneront avec la polyphonie sophistiquée du XIVe siècle, parfois appelée Ars Subtilior. En fraternisant avec les sortilèges médiévaux, la musique contemporaine dévoilera ici son versant le plus méconnu, pourtant totalement constitutif de son histoire : lorsque l'extrême douceur de l'expression, le raffinement des timbres, les entrelacements de la polyphonie, la variété infinie de l'ornementation, fusionnent en quelque "paix du soir". L'écouteur aux aguets, oubliant les tapages du jour, redécouvre la musique comme art du mi-dire et discipline du Secret.

  • Lundi 24 mars 2014

    Les États d'Âme amoureuse

    Auteur-compositeur, Slim Riché nous emporte dans un monde poétique qui fait rêver, danser et chanter. Dans ses chansons à texte, l’artiste conte la vie, il célèbre ses joies, l’imaginaire et met en abyme ses illusions, le tout sur une musique irrésistiblement entraînante. Après avoir sillonné les routes du monde, l’artiste a pris le temps de se poser et nous offre un ensemble poétique aux mélodies envoûtantes. Il nous offre aussi une balade à travers son univers imaginaire nourri de l’enfance, de pays lointains, ainsi que des joies et illusions du quotidien.. Slim Riché : paroles, chant et compositions.

  • Mardi 25 mars 2014
  • Mardi 25 mars 2014

    Jazz, gospel, blues... superb black southern soul!

    L'Américain Gregory Porter est un talent au naturel et un chanteur phénoménal. On le savait déjà depuis son passage au North Sea Jazz et l'album 'Be Good' qui l'a révélé en 2012. Du blues, du jazz, du gospel et de la black southern soul dans la tradition des meilleurs comme Nat King Cole ou Marvin Gaye. C'est passionnant, ça prend aux tripes et ça plaira aux fans de Donny 'The Ghetto' Hathaway, Bill 'Ain't No Sunshine' Withers, ou Gil -'The Bottle' Scot-Heron. Le romantisme va ici élégamment de pair avec la critique sociale, la passion et la précision. On entend un séduisant baryton à la voix fluide et inspirée (et on reconnaît aussi immédiatement Gregory Porter à ses étonnants couvre-chefs). Le voici de retour avec un nouvel album, le très sémillant 'Liquid Spirit', paru chez le réputé label Blue Note (géré par Don Was et distribué par Universal). ‘Liquid Spirit’ en traduction libre, cela sonne fluide et spirituel !

  • Mercredi 26 mars 2014
  • Mercredi 26 mars 2014

    Gérald De Palmas a connu un succès phénoménal dès 1994 avec l’indémodable « Sur la Route » issu de son premier album « La dernière année ».A l’automne 2000, avec l’album « Marcher dans le sable » (1 500 000 exemplaires vendus), De Palmas retrouve sa place au sommet : Victoires de la Musique, NRJ Music Awards ainsi qu’une tournée à guichets fermés de plus de 180 concerts !

    S’en suit une série de singles tels que « Elle danse seule », « Au paradis », « Dans une larme », « Mon cœur ne bat plus » et enfin, « L’Etranger » en 2012 issu de son premier Best-Of « Sur ma route ». Fort d’un nouvel album en Septembre 2013, De Palmas et ses musiciens attaquent une tournée marathon faisant la part belle à ses nouveaux titres ainsi qu’à ses nombreux classiques.

  • Mercredi 26 mars 2014

    Vivaldi – Cantates pour soprano, alto et cordes

    Les Muffatti est un jeune orchestre bruxellois spécialisé dans l’interprétation de la musique baroque. Fondé en 2004 sous la houlette de leur directeur musical Peter Van Heyghen (éminent spécialiste de la musique ancienne, professeur aux Conservatoires de Bruxelles et de La Haye), Les Muffatti se sont rapidement imposés sur la scène belge et internationale par leur enthousiasme, leur idéalisme, mais aussi leur souci d’une interprétation baroque d’une extrême précision et minutie, au plus proche du respect des styles et du rendu de la théâtralité typique à cette époque. Leurs concerts se veulent vivants, passionnants, et le choix qu’ils ont fait de jouer sur un instrumentarium d’époque a renforcé leur conviction que la musique baroque demeure en mesure de captiver un auditoire contemporain. Le programme proposé à Charleroi s’articule autour de la serenata Gloria e Imeneo, composée en 1720 par un Vivaldi au sommet de sa gloire à l’occasion du Mariage de Louis XV avec la princesse polonaise Maria Lesczynska. Si l’intrigue se fait légère et anecdotique (Hymen, la divinité du mariage, et Gloria, la personnification de la gloire éternelle surenchérissent dans les vœux de bonheur adressé au couple royal), la musique alterne arias virtuoses et élégants, d’une force dramatique rarement rencontrée dans l’œuvre de pretre rosso, et récitatifs courts et corsés. Une musique délicieuse, rebondissante et entraînante.

  • Jeudi 27 mars 2014

    Nouveau venu dans le paysage de la chanson francophone belge, Antoine Armedan est un artiste qui a des choses à dire ! Sincères, engagées, poétiques, ses chansons aux textes ciselés et aux harmonies soignées vous transportent dans un voyage musical acoustique aux émotions palpables. Seul en scène, à l'aide d'une pédale de loops et de percussions, le chanteur-guitariste défend actuellement son premier album auto-produit : "Le Jardin des nouveaux Jours". Ce beau jardin avec lequel il vient agrémenter les parterres du Jardin de ma Sœur. Antoine Armedan : auteur-compositeur-interprète.

  • Jeudi 27 mars 2014

    Nouveau venu dans le paysage de la chanson francophone belge, Antoine Armedan est un artiste qui a des choses à dire ! Sincères, engagées, poétiques, ses chansons aux textes ciselés et aux harmonies soignées vous transportent dans un voyage musical acoustique aux émotions palpables. Seul en scène, à l'aide d'une pédale de loops et de percussions, le chanteur-guitariste défend actuellement son premier album auto-produit :

  • Vendredi 28 mars 2014
  • Vendredi 28 mars 2014
  • Vendredi 28 mars 2014

    That left hand that never stops... et son RB Orchestra!BB King: 'I didn't think anybody could play like that. Jools has got that left hand that never stops.'Enjoy Yourself (it's later than you think.) Les fans connaissent bien cette chanson d’arrêt. Ça reste la devise swing pour ces soirées toujours exitantesL'incomparable Jools ! Connu du petit écran, déjà reconnu pour son talent du temps de Squeeze, le pianiste Jools Holland est surtout parfaitement dans son élément quand il joue les leaders. En entier, cela donne Jools Holland and his Rhythm Blues Orchestra featuring Gilson Lavis and guest vocalists Ruby Turner Louise Marshall ! Et maintenant pensez à l'ambiance, une ambiance chaleureuse et une maestria exaltante pour un vendredi soir placé sous le signe de swing ! A 8 ans, le jeune Jools maîtrisait déjà le piano. A15 ans, il jouait dans Squeeze (‘Cool For Cats’, ‘Up The Junction’) et en 1987, il fondait son premier Jools Holland Big Band. Entre-temps, il aura joué avec un nombre impressionnant de vedettes : Sting, Chrissie Hynde, George Harrison, Norah et Tom Jones, Eric Clapton, David Gilmour, Bono, Joe Strummer, KT Tunstall, Robert Plant, Smokey Robinson, Ringo Starr, Peter Gabriel, Solomon Burke, Alison Moyet, Michael McDonald, Booker T, Allen Toussaint, Sandie Shaw,... Depuis 1992(!), bien d'autres grands noms sont évidemment passés par sa célèbre émission télé 'Later... with Jools' mais avant cela, Jools avait déjà brillé dans le programme musical 'The Tube' et livré deux documentaires sensationnels sur les racines de la musique américaine : 'Walking To New Orleans' et 'Mr Roadrunner'. Son autobiographie 'Barefaced Lies Boogie-Woogie Boasts' regorge d'anecdotes. On louera aussi son rôle de curateur pour le festival Start initié par le Prince Charles et destiné à conscientiser le public sur les questions environnementales. Et pour vous repaître encore plus de cette délicieuse musique organique, reportez-vous sur son dernier album en date 'Finding The Keys - The Best Of Jools Holland.' Ca va déménager !

  • Samedi 29 mars 2014

    « Je tague des maux d'amour sur tous les claviers du monde, et je disparais sur mon nuage rose équipé d'un pot catalytique direction "Porte des Etoiles". La rumeur dit que je suis un romantique déjanté bientôt reconnu d'utilité "public". En attendant je prends le thé avec Charles Trenet et on pianote à demain. "La rue meurt de l'Art triste" dit-on. Allez, allez y'a d'la joie !!... » Olivier Belle, auteur-compositeur-interprète, quelques très belles chansons et une très belle présence... et une belle soirée en sa compagnie.

  • Dimanche 30 mars 2014

    Concerts du dimanche matin (53ème édition)

    Après une formation en Italie et à l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot de Paris, il remporte en 2003 la 4ème place au « Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique ». Pianiste au jeu élégant, virtuose hors pair, poète du piano, … les mots ne manquent pas pour qualifier Roberto Giordano. Nous le retrouverons avec une autre personnalité brillante du pays : Yossif Ivanov.Yossif Ivanov est né à Anvers en 1986 dans une famille de musiciens. Dès l'âge de 5 ans, il reçoit les premiers cours de violon de son père et six mois plus tard, il joue comme soliste avec l'Orchestre philharmonique de Flandres. Il sera l’élève de Zakhar Bron (comme le fut Vadim Repin), et Igor Oïstrakh, jusqu'à son entrée à la Chapelle musicale Reine Elisabeth où il découvrira l’école franco-belge auprès d’Augustin Dumay. Ces deux traditions lui apportent un bagage riche et personnel, et une ouverture d’esprit inestimable en matière de style et de sonorité.Pour tous renseignements et réservations: Conservatoire de Verviers : 087/39 49 89 de 12h à 20hconcertsdim [at] hotmail [dot] com - www.cdmverviers.beLieu :Foyer du Grand-Théâtre

  • Dimanche 30 mars 2014

    Une balade à la découverte d’un siècle de chansons wallonnes produites dans les villages de notre province et en pays liégeois.

    Le Musée de la Parole en Ardenne vous invite à un cabaret où la chanson wallonne est mise à l’honneur dans toute sa variété et tous ses rythmes, dans tout son charme, sa gaieté, son humour, sa rosserie.Au programme : Marie-Catherine Baclin, délaissant le grand répertoire, donnera de l’étoffe à quelques grands classiques wallons. Les Tchanteûs d’après mèynut’détailleront un bouquet de cramignons du nord-Luxembourg. Willy Marchalré interprètera des variétés françaises à la mode de chez lui et une classe de l’Académie de Musique de Marche-en-Famenne, sous la direction de Françoise Minguet, donnera la note de l’avenir. Et avec ça, onêr d’acordèyon, ki vâtsovint ostant k’on-êr di feû.Après le spectacle, le Musée de la Parole en Ardenne présentera sa dernière publication, “Su tchants su voyes”, un recueil de 160 chansons originales récoltées dans les communes de Bastogne, Durbuy, Érezée, Hotton, Houffalize, La Roche-en-Ardenne, Manhay, Marche-en-Famenne, Nassogne, Rendeux et Tenneville. Après le spectacle, scène ouverte spéciale ”wallon”au Tiroir des Saveurs ! (Sur inscriptions via programmation [at] marche [dot] be) Prix : 5 chèques culture Sur place : 7€ Prév. : -1€ Art.27 : 1,25€

  • Mercredi 2 avril 2014

    James Blunt annonce la sortie de son quatrième album « Moon Landing » et nous promet un retour éclatant comme en atteste l’accueil enthousiaste fait à « Bonfire Heart », le premier single qui en est extrait.

    On ne présente plus cet artiste anglais devenu célèbre en un temps record grâce au titre « You’re Beautiful » (2005). Son passé de militaire, son talent de musicien romantique et son charme naturel ont rapidement scellé sa réputation de serial lover de la Brit pop. Tout commence en 2003 lors d’un premier concert live au Water Rats de Londres qui le révèle au métier et surtout lui permet de s’envoler pour Los Angeles où, en 2004, il enregistre les 10 titres de son désormais célèbre premier album « Back to Bedlam ». Le monde entier est touché au cœur par sa voix limpide et son talent à fleur de peau. Le succès est en effet fulgurant, il vend plus de 11 millions d’albums, reçoit de nombreux prix et devient le premier Britannique, neuf ans après Elton John, à s’emparer de la première place des ventes de singles aux Etats-Unis. En 2007, son deuxième opus « All The Lost Souls » conforte sa réputation de star mondiale et crédibilise encore un peu plus son statut d’auteur-compositeur-interprète de renom. Un an plus tard, il gratifie son public belge d’un passage remarqué sur la scène de la Werchter Boutique ainsi que de deux concerts mémorables à Forest National. En 2010, après une trop longue absence, James sort « Some kind of Trouble ». Un troisième album qui permet à l’artiste de retrouver son public et la tête des charts internationaux. Aujourd’hui, toujours aussi touchant et humble, l’artiste reprend du service. Il prépare avec soin la sortie de son nouvel album prévue en octobre ainsi que sa nouvelle tournée mondiale, « Moon Landing 2014 World Tour ». James Blunt ne manquera évidemment pas de combler ses fans belges avec un rendez-vous immanquable le mercredi 2 avril à Forest National. Un moment musical à vivre intensément.

  • Jeudi 3 avril 2014

    La Ferme du Biéreau a l'honneur et le privilège d’accueillir pour une cinquième fois des lauréats du dernier Concours Reine Elisabeth, dédié au piano, dans une formule originale. Si le programme n'est pas encore établi, nous nous réjouissons à l’avance de recevoir deux finalistes auréolés d’un prix : Boris Giltburg et Stanislav Khristenko.EN PARTENARIAT AVEC UCL CULTURE ET LE CONCOURS MUSICAL INTERNATIONAL REINE ELISABETHGratuit pour les - 26 ans. Pour réserver : info [at] fermedubiereau [dot] be / 070/22.15.00 Crédit photo: Bruno Vessiez

  • Jeudi 3 avril 2014

    Diplômé de l’École Nationale de la Chanson au Québec, ce jeune auteur compositeur interprète a choisi Bruxelles, sa ville natale, pour le lancement de son premier grand projet. Lauréat « Pure démo » et gagnant du concours « Rythm’n Parc » en Septembre 2011, le style du Capitaine se situe à la croisée du courant pop traditionnel, de la musique minimaliste, du reggae et du hip-hop. Leur premier album est sorti le 16 février 2013. Il est accompagné par le jazzman Serge Morissens à la guitare et l’improvisatrice Isaline Leloup à la contrebasse.

  • Vendredi 4 avril 2014

    Michel Poskin (violon), Tony Nys (alto), Sébastien Walnier (violoncelle), Korneel Le Compte (contrebasse), Ivo Lybeert (clarinette), Jean-Noël Melleret (cor), Dirk Noyen (basson)

    Le Septuor de la Monnaie interprète, à l'occasion de ce concert de midi, l'opus 20 de Beethoven ainsi qu'un adagio et fugue en fa mineur, arrangé par Mozart d'après une fugue de Wilhelm Friedrich Bach. Pour nombre de connaisseurs, la musique de chambre est la plus haute forme de l’art musical, et ce n’est pas un hasard si beaucoup de compositeurs ont écrit leurs plus grands chefs-d’œuvre dans ce genre intimiste. Parce qu’un ensemble d’aussi haut niveau que l’Orchestre de la Monnaie compte des musiciens d’exception qui apprécient de pouvoir mettre leurs talents de solistes au service d’autres genres que l’opéra ou l’œuvre symphonique, plusieurs formations de musique de chambre se sont constituées en son sein. Au fil des ans, ces formations ont toutes développé un répertoire particulièrement étendu.

  • Du Vendredi 4 avril 2014 au samedi 5 avril 2014

    C'est la plus belle des histoires belges. L'histoire d'un gamin, qui, dans sa chambre, écrit et compose « Cheese », un premier album écoulé à plus de 200 000 exemplaires dans le monde - platine en France. L'histoire de l'auteur de morceaux emblématiques comme « Te Quiero » ou « Alors On Danse », vendu à plus de 3 millions d'exemplaires, or et platine dans 15 pays.

    L'histoire d'un artiste hors normes et d'un performer live hors-pair. Aujourd'hui, l'histoire s'enrichit d'un nouveau chapitre. Après les dernières leçons « Humain à l’eau » et « Tous les mêmes », Stromae revient avec les titres « Papaoutai » et «Formidable ». Il y applique mieux que jamais sa recette singulière : poser des mots forts sur des beats irrésistibles. Ces morceaux annoncent l'arrivée prochaine d'un deuxième album et d’une nouvelle tournée. Stromae est sorti de sa chambre. Qui a dit que les histoires les plus courtes étaient les meilleures?... Le concert de l’Ancienne Belgique le mercredi 18 décembre prochain a été complet en moins d’une heure, Stromae annonce d’ores et déjà une nouvelle date et cette fois ce sera à Forest National le vendredi 4 avril 2014, une belle histoire belge comme on les aime !

  • Vendredi 4 avril 2014

    Depuis 2007, Too Much the White Nots, formation hétéroclite basée à Bruxelles autour du chanteur Darshen Golan, explore les pistes contemporaines d’un indie-folk en perpétuelle recherche. Leur album « Hootenanny », sorti en 2011, fait figure de réconciliation avec la diversité et les racines du folk, avec les plaisirs préhistoriques de la musique, ses sons bruts, ses impulsions percussives et collectives, et cette belle place accordée aux saveurs des voix. Une énergie qui dialogue avec une exigence, et qui permet aux Too Much the White Nots de tirer leur épingle originale du grand jeu qui est celui de ressasser et d’exalter l’ancien pour en faire du nouveau. Guitare, violoncelle, contrebasse, percussions, voix et compositions fouillées arment ce folk débridé aux accents chamaniques mais aux inflexions rigoureuses qui ont déjà séduit le plus beau des publics : celui qui s’étonne. Tarif normal : 12€Tarif réduit (+60ans et -25ans) : 10€Lieu : Espace Duesberg

  • Samedi 5 avril 2014

    Les concerts classiques au Palace sont relativement peu courants. Grâce au partenariat avec le Printemps Musical de Silly, nous aurons le plaisir d'accueillir l'un des plus prestigieux ensembles classiques de Belgique.Le grand public ne le sait pas toujours, mais la Belgique possède plusieurs orchestres classiques de niveau international. Parmi eux figure l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie qui s'est imposé en dix ans sur les scènes du monde entier sous la direction d'Augustin Dumay, l'un des plus grands violonistes de notre époque. Début 2014, il cèdera sa place au pianiste Frank Braley, 1er lauréat du concours Reine Elisabeth en 1991. L'ensemble se produira dans des œuvres de Bach, de Chopin et de Chostakovitch. Une chanteuse sera l'invitée de la soirée.Durée : 90 mn environÀ partir de 14 answww.orcw.beÀ l'initiative du Printemps Musical de Silly.

  • Dimanche 6 avril 2014

    Classique à l'Abbaye

    Arias de Mozart, Verdi et Rossini.

  • Jeudi 10 avril 2014

    Issu de la vague rock de Rennes, Étienne Daho est l'une des personnalités musicales les plus influentes à être apparues sur la scène française de ces 30 dernières années. Une dizaine d’albums et une bonne quantité de tubes ont fait de cet « enfant du rock », au parcours pavé d’or et de platine, le chef de file de la pop française.

    En octobre prochain sortira le onzième album d’Etienne Daho, le premier pour Polydor, inaugurant un nouveau cycle pour celui qui demeure l’éternel jeune Homme moderne de la pop en France. Ce nouvel album, co-écrit et co-réalisé à Londres avec Jean-Louis Piérot, conjugue au présent la vivacité fiévreuse de Paris Ailleurs et la plénitude sensuelle de Corps et armes, l’hédonisme ardent d’Eden et la majesté de L’Invitation, mais ceux qui l’ont entendu savent déjà qu’il les surpasse tous. Les Chansons de l’innocence est un premier single aux subtiles inflexions disco, noir de préférence. Daho invite dans la boucle les Américaines de Au Revoir Simone et le Français Yan Wagner.Tandis qu’une génération entière d’artistes se réclame aujourd’hui de son influence, Etienne Daho ne se repose en rien sur ses lauriers de parrain et se montre au contraire plus aventureux et conquérant que jamais. 2013 et 2014 seront encore à l’évidence des années Daho. A l’occasion de la sortie de son nouvel album « Les Chansons de l’Innocence Retrouvée », il vous invite à venir découvrir ses nouveaux morceaux et bien plus encore lors d’un concert exceptionnel à Forest National (Club) le jeudi 10 avril 2014 ! Immanquable !!

  • Vendredi 11 avril 2014

    Un nouveau départ pour le plus grand groupe métal belge.Le samedi 10 août 2013, la scène métal belge et internationale perdait l'un des meilleurs et l'un des plus impressionnants batteurs qu'il nous ait été donné de rencontrer : Phil Baheux de Channel Zero. Le destin frappa le band alors qu'il venait tout juste de rentrer en studio pour donner suite à ‘Feed ‘Em With A Brick’ (°2011). Après deux douloureux mois de deuil et de doute, le temps est désormais venu pour le groupe, dans lequel Phil B mettait tout son cœur et toute son âme, de se remettre prudemment sur les rails. C'est ainsi que Channel Zero reprendra, cet automne, les enregistrements de son sixième album avec Roy Mayorga (Stone Sour / Ex Soulfly/ Sepultura) en invité à la batterie.Franky DSVD: « Phil est irremplaçable et par respect pour lui nous avons temporairement opté pour un batteur invité qui n'assurera pas, dans l'immédiat, un rôle permanent au sein du groupe. Je tiens à remercier tout le monde du fond du cœur pour l'immense soutien et la sincère compassion qui nous ont été témoignés. C'était franchement impressionnant et cela nous a fait chaud au cœur ». En 2010, soit exactement 20 ans après la formation du groupe, les quatre de Channel Zero sont devenus les rois du métal belge en remplissant pas moins de six fois d'affilée l'AB. Les gaillards écrivaient ainsi une page mémorable de l'histoire musicale du pays. Un an plus tard, ils récidivaient pour deux soirs, tous deux sold out, avec Phil Demmel (Machine Head) en special guest. L'amour entre Channel Zero et l'AB est clairement indéfectible et c'est la raison pour laquelle nous souhaitons voir le groupe, qui a été pendant 20 ans la passion de Phil B, remonter sur la scène qui lui avait donné un nouvel élan en 2010 !Information complémentaireLe vendredi 11 avril 2014 coïncidera avec la sortie officielle du nouvel album. Celui-ci sera ce jour-là exclusivement disponible à l'AB. Channel Zero offrira en prime, aux 1000 premiers acheteurs d'un ticket, un poster en édition limitée en hommage à Phil B, à venir chercher au stand de merchandising le soir même du concert.

  • Samedi 12 avril 2014

    Un Big Band qui vaut sérieusement le détour !Le Jazz Station Big Band a été fondé en septembre 2006 à l’initiative du trompettiste Michel Paré, professeur dans la section jazz francophone du Conservatoire de Bruxelles. Accueilli dès sa création en résidence une fois par mois à la Jazz Station, club de jazz à Bruxelles, dans l’esprit des clubs new-yorkais tels que le Village Vanguard et autres, il développe son propre répertoire de compositions et d’arrangements, sa propre personnalité et se forge un son original et unique. Cela aboutit en 2011 à l’enregistrement de leur premier CD éponyme sorti sur le label « Igloo ».Parallèlement à ses compositions, l’orchestre a également développé des projets autour de la musique de Charles Mingus et Thelonious Monk. C’est donc avec ce répertoire en hommage au grand Monk que ce Big Band enflammera le Palace !Avec :Michel Paré (trompette, bugle, direction)Stéphane Mercier (sax alto, flûte)Daniel Stokart (sax soprano, alto, flûtes)8232;Steven Delannoye (sax ténor)Vincent Brijs (sax baryton)8232;Olivier Bodson (trompette, bugle)8232;Jean-Paul Estiévenart (trompette, bugle)David De Vrieze (trombone)8232;Gilles Repond (trombone)Bart De Lausnay (trombone basse)François Decamps (guitare)Vincent Bruyninckx (piano)Piet Verbist (contrebasse)Herman Pardon (batterie)Durée : environ 100 mnÀ partir de 12 answww.jazzstationbigband.comAvec le soutien des Lundis d’Hortense (Association Belge des musiciens de Jazz pour la Promotion et la Diffusion du Jazz Belge), de Jazz in Belgium, des Tournées Art et Vie et du Service Provincial des Arts de la Scène de la Province de Hainaut.

  • Du Mercredi 16 avril 2014 au jeudi 17 avril 2014

    Avec leur humour déconcertant, le Major Dubreucq et ses sulfureuses hôtesses de l'air livrent un show à la Philippe Katerine : désabusé, précis et énergique. La couleur musicale du spectacle prend des formes d'une variété vraiment étonnante, et de surprise en surprise on se laisse emmener dans un monde où les poignées de porte restent en main, où l'amour file entre les doigts et où la bêtise est un droit constitutionnel. Les textes sont raffinés, les arrangements toniques, les jupes des hôtesses pas trop longues et la chemise du Major un peu courte.

  • Vendredi 18 avril 2014

    LOL espagnol (et bal à Barcelone)

    Qui a mis le feu au Polé Polé, au Brussels Summer, au Pinkpop, au Fiesta Mundial, au Paaspop et autre Lowlands ? En mai 2013, ils avaient encore rempli l'ABClub. C'est La Pegatina (alias « l'autocollant ») et ils seront de retour à l'ABBox pour un concert exclusif le Vendredi Saint (alias « Viernes Santo »), soit le 18 avril ! LOL espagnol (et bal à Barcelone) nous exclamions nous à l'époque car La Pegatina nous vient de cette très prolifique scène mestizo dont sont issus bien évidemment Manu Chao, Amparanoia, La Troba Kung-Fu .... Quelques mots clés toujours d'actualité : énergique, hyperactif et un high energy mix de rumba catalana avec ci et là un soupçon de ska et de cumbia ... Actif depuis 2003, La Pegatina s'est tout d'abord produit sous forme de soundsystem avant de devenir peu à peu, et surtout en tournée, un groupe live de sept musiciens (à noter que leurs vidéo-clips sont particulièrement inventifs et colorés). Le temps est donc venu de fêter leur 10e anniversaire et ils l'ont fait, avec maestra, avec un quatrième CD du nom de « Eureka ». Le magazine britannique Songlines écrivait à son propos : 'this is high-octane, bon viveur music.' Viva!

  • Samedi 19 avril 2014
  • Mercredi 23 avril 2014

    Le Jazz Station Big Band a été fondé en septembre 2006 à l’initiative du trompettiste Michel Paré, également professeur dans la section jazz francophone du Conservatoire de Bruxelles. Dès sa création, l’orchestre, accueilli en résidence dans le haut-lieu du swing de la capitale, a développé un répertoire original se forgeant peu à peu une sacrée réputation auprès des connaisseurs et fidélisant le public sans coup férir. En parallèle, la formation s’est également attaché à des projets plus ciblés exemplairement sur les figures mythiques que sont Charles Mingus ou Thelonious Monk — qu'ils mettront à l'honneur à la Ferme — ainsi qu’à des collaborations, notamment avec la chanteuse Chrystel Wauthier.Depuis lors, le groupe a plus d'une cinquantaine de concert à son actif à la Jazz station et participe à de nombreux festival de jazz en Belgique. Autant de titres de noblesse qui conduisent fin 2011 à l’enregistrement d’un premier CD dont nous parions qu’il ne sera pas le dernier, loin s’en faut !EN PARTENARIAT AVEC UCL CULTURE ET LE JAZZ TOUR DES LUNDIS D'HORTENSE. Distribution : STÉPHANE MERCIER (SAXOPHONE ALTO, FLÛTE), DANIEL STOKART (SAXOPHONE ALTO SOPRANO, FLÛTE, FLÛTE ALTO), STEVEN DELANNOYE (SAXOPHONE TENOR), VINCENT BRIJS (SAXOPHONE BARYTON), OLIVIER BODSON (TROMPETTE, BUGLE), MICHEL PARÉ (TROMPETTE, BUGLE), JEAN-PAUL ESTIÉVENART (TROMPETTE, BUGLE), DAVID DE VRIEZE (TROMBONE), GILLES REPOND (TROMBONE), BART DE LAUSNAY (TROMBONE BASSE), FRANÇOIS DECAMPS (GUITARE), VINCENT BRUYNINCKX (PIANO), PIET VERBIST (CONTREBASSE), HERMAN PARDON (BATTERIE)

  • Du Vendredi 25 avril 2014 au samedi 26 avril 2014

    Trois cultures musicales locales se rencontrent dans un lieu exceptionnel.

    Riga, la Capitale européenne de la Culture s’invite dans notre église pour un concert de musique orthodoxe lettone auquel la chorale Andantino et la chorale lettonne de Bruxelles sont conviées à participer. Trois cultures musicales locales se rencontrent dans un lieu exceptionnel. L’occasion donc pour 90 chanteurs de se produire ensemble. Par ailleurs la chorale orientale Soufi Al Hadra Chefchaounia Kadirya aura aussi l’occasion de se produire en compagnie de la chorale « Grain de la Voix ».

  • Vendredi 25 avril 2014

    Flagey Piknik

    Concert de musique de chambre par les étudiants des classes de Thomas Dieltjens, Luc Loubry, Eric Robberecht, Etienne Siebend, Viviane Spanoghe, Bert Vanderhoeft et Dirk Vermeulen.

  • Samedi 26 avril 2014
  • Samedi 26 avril 2014

    Avec ses compositions originales, le Yves Peeters Group distille des atmosphères à mille lieues des sentiers battus. Attention au décollage !

    C’est en 2007 que le batteur Yves Peeters crée le Yves Peeters Group. Trois ans plus tard, après une série de concerts dans des clubs de jazz et festivals en Belgique et à l’étranger, dont “Jazz in ’t Park” (Gand) et le “Bamako Jazz Festival” (Mali), le groupe part en tournée avec Jazzlab Series. Leur premier album “Sound Tracks“ sort cette même année et est accueilli avec enthousiasme par la presse et le public.En 2012, le groupe commence une collaboration avec l’artiste visuel Joop Pareyn, aboutissant à la création de “Hallucinations”, un spectacle audiovisuel avec lequel ils partent en tournée l’année suivante. Les nouveaux titres composés pour ce projet, mènent à l’enregistrement de leur deuxième album “All you see”, sorti en mars 2013.Le répertoire du Yves Peeters Group se caractérise par des compositions de tous les membres du groupe. La musique rappelle un mélange coloré d’influences diverses, notamment le style americana et la musique africaine, avec le jazz comme ingrédient de base. Prix : 6 chèques culture Sur place : 12€ Prév. : -3€ Art.27 : 1,25€

  • Mardi 29 avril 2014
  • Mercredi 30 avril 2014

    extremely powerful utterly gritty bluesrock packageUne soirée blues/rock exceptionnelle vous attend le 30 avril prochain dans l’intimité de l’Ancienne Belgique grâce au Tedeschi Trucks Band avec Jonny Lang en special guest ! Certains risques valent la peine d'être pris... C'est ce que doivent se dire aujourd’hui Derek Trucks et sa femme Susan Tedeschi. En effet, il y a trois ans, le couple décide de changer de vie et d'unir leurs groupes respectifs, The Susan Tedeschi Band et The Derek Trucks Band. Ils ne s'attendaient certainement pas à ce que leur premier album, « Revelator », sorti en 2011, fasse un véritable carton auprès de leurs fans respectifs et gagne le Grammy du Meilleur Album Blues de l'année ainsi que le Blues Music Award pour l'album de l'année ! Le groupe ne s’arrêtera pas là puisque leur album live « Everybody's Talkin » remportera ensuite le prix du Meilleur Album Live Rock Blues de l'année. Un succès phénoménal, un pari réussi qui va bien au-delà de ce qu’ils n’avaient jamais osé espérer.Tedeschi Trucks Band n'est ni plus ni moins qu'une grande famille. Leur force réside dans chacun des dix membres qui composent le groupe et l’alchimie qui les unit. « Made Up Mind », leur second album studio, est disponible dans les bacs depuis quelques jours. Enregistré en Floride, le résultat est un album puissant et énergique à écouter en boucle et très fort.En special guest, Tedeschi Trucks Band a invité : Jonny Lang. Estampillé nouveau guitar heroe, ce prodige du blues, digne successeur des Clapton et Beck, se fait connaitre en 1995 en sortant son premier album à l'âge de quinze ans. Le jeune Américain surdoué étoffera ensuite son extraordinaire virtuosité avec plusieurs albums en travaillant naturellement son vécu nécessaire à la vraie maîtrise du Blues. En 2006, il est d’ailleurs récompensé d’un Grammy Award pour l'album « Turn Around ». Il sortira ensuite deux albums live avant d’annoncer tout récemment, un nouveau disque à venir ! Le 17 septembre prochain, Jonny Lang dévoilera « Fight For My Soul», sa première réalisation depuis 7 ans ! Tedeschi Trucks Band et Jonny Lang vous attendent le 30 avril à l’Ancienne Belgique! La prévente débute ce vendredi 13 septembre à 11h00.

  • Mercredi 30 avril 2014

    Tout démarre à Bruxelles, lorsque des percussionnistes colombiens décident de se rassembler afin d'enrayer le mal du pays et le manque de sa chaude atmosphère musicale. La Chiva Gantiva voit le jour, s'agrandit et vient un premier album “Pelea” fait de rythmes colombiens d’antan épicés d’un mélange captivant d’instruments traditionnels des Caraïbes (la tambora, el alegre, el llamador) et d’autres plus contemporains comme la guitare basse, la clarinette ou encore le saxophone. Le groupe s'autorise également des emprunts variés aux genres et des aller-retour entre continents. En résulte un débordement d'énergie ; montée sur ressorts et occupant la scène de long en large la Chiva Gentiva y devient synonyme de bombe.C’est d’ailleurs ce qui a ouvert à cette bande de joyeux drilles les portes de nombreux festivals à travers l'Europe. Désormais, la Chiva Gantiva est fin prête à accoster à la Ferme pour nous présenter son nouvel album qui sortira au printemps.CONCERT ASSIS ET DEBOUTEN PARTENARIAT AVEC UCL CULTURE ET AVEC LE CENTRE CULTUREL DU BRABANT WALLON Crédit photo: Malika DemonceauDistribution : NATALIA GANTIVA (PERCUSSIONS), RAFAEL ESPINEL (CHANT, PERCUSSIONS), FELIPE DECKERS (GUITARE, TIPLE), TUAN HO DUC (ALTO SAXOPHONE), FLORIAN DOUCET (CLARINETTE), SEPPE VAN HULLE (BASSE), MARTIN MÉREAU (BATTERIE)

  • Mercredi 30 avril 2014

    Composer, écrire une chanson, c'est une façon  d'exprimer certains sentiments, d'analyser une situation, un comportement. C'est aussi se pencher sur un thème, un contexte, c'est être à l'écoute, se consacrer un instant à quelqu'un, à quelque chose, c'est une ouverture d'esprit. Valérie est inspirée par tout ce qui l'entoure, les personnes… qui sont parfois des personnages, les faiblesses des uns,la fragilité des autres, l'enfance, le rêve, l'humour… l'amour et la maladresse qui ne font bien souvent qu'un… Elle aime écrire, elle aime chanter, et avoir l'occasion de fredonner ce qu'on écritc'est un plaisir! - Valérie Lindekens : Auteur-compositeur-interprète – Vincent de Neve : guitare

  • Samedi 3 mai 2014

    C'est l'histoire pas du tout fantastique d'une fillette qui rêvait d'être star... mais à quel prix... Petite fille devenue grande, elle connaît une vie sans embauche et pleine d'embûches qui la fait voyager de Bruxelles à Las Vegas en passant par Disneyland. Zoé vous propose de l'accompagner dans cette folle aventure à la fois drôle, touchante et parfois déjantée... Sur scène, son énergie est contagieuse. Elle est totalement dans son élément. Et le public est sous le charme de cette femme qui vitpleinement ses chansons. - Zoé : Auteur-compositeur-interprète

  • Dimanche 4 mai 2014

    Recital de piano

    Beethoven, Liszt et Prokofiev.

  • Mardi 6 mai 2014

    Coproduction Maison de la Pataphonie/AIAS/CCRDDe et avec Max Vandervorst (instruments inventés) et Marc Hérouet (piano)Production Curieux Tympans AsblRencontre improbable entre la lutherie sauvage et l’harmonie du piano, Récital pour Objets Abandonnés et Clavier Tempéré est un pur moment de bonheur musical et poétique interprété par un duo fantaisiste et complice. Inventeur furieusement décalé, Max Vandervorst invite à porter un regard inédit sur les objets les plus insignifiants de notre quotidien: arrosoirs, casseroles, guidons de vélo,… Ce patamusicien anime, comme par magie, les objets les plus improbables et compose des œuvres jubilatoires: sonate pour boîtes de conserves, ragtime pour klaxons, blues pour fers à repasser,… Avec la complicité de Marc Hérouet (musicien de renom et compositeur du groupe Wallace Collection) au clavier, il métamorphose toute une

  • Jeudi 8 mai 2014
  • Jeudi 8 mai 2014

    BAI KAMARA JRQuand il est question de voix hors pair, on ne pense pas directement à chercher la perle rare en Sierra Leone ou en Belgique. Aux confins des ces deux patries, la première d’origine et la seconde d’adoption pour lui, vous trouverez cependant Bai Kamara Jr. Cet auteur-compositeur et interprète a, depuis son premier album acoustique Living Room, séduit un public de plus en plus conséquent, récoltant au passage les louanges de Youssou N’Dour ou Dani Klein. D’aucuns le comparent à Seal ou de Sting, oubliant dès lors de mentionner combien Bai Kamara donne en plus de sa personne pour des causes telles l’Unicef et Amnesty International. Après avoir pris part au projet Refugee Voices des Nations Unies et publié un émouvant album This is home, il nous offrira pour son concert à la Ferme les toutes nouvelles chansons de son cinquième opus, The Rare Earth His Mystical Survivors. MADÉ JBalinais de naissance, Madé J a, lui aussi, établi ses quartiers principaux dans notre capitale pour l’enregistrement de Das Rumble en 2011, son disque le plus réputé. Nourri aux sons de la scène garage rock de Détroit et du punk en Australie et y apprenant la guitare à l’adolescence, jammant aux côtés de Jack Johnson à Hawaï, il quitte la Nouvelle-Orléans et son blues peu avant l’ouragan Katrina, fait un détour par New-York, avant d’assurer les ouverture de Keziah Jones en Europe pour enfin poser ses valises à Londres et travailler sur deux premiers projets fermes… Avec son allure de personnage tiré d’un road movie, sonnant à s’y méprendre comme Tom Waits ou Robert Johnson, Madé J a la bouteille du découvreur qui entrecroise Rock-a-Billy et Punk le plus pur avec une plume ivre de jeunesse ! EN PARTENARIAT AVEC LES VOIES DE LA LIBERTÉ ET AVEC LE CENTRE CULTUREL DU BRABANT WALLON

  • Vendredi 9 mai 2014

    Manu Mellaerts, Florent di Fabio (trompette), Jean-Pierre Dassonville (cor), Jan Smets (trombone), Geert Devos (trombone basse), Stephan Vanaenrode (tuba)

    Quatre compositeurs belges à l'honneur lors de concert de musique de chambre donné par le Quintette de cuivres de la Monnaie. Pour nombre de connaisseurs, la musique de chambre est la plus haute forme de l’art musical, et ce n’est pas un hasard si beaucoup de compositeurs ont écrit leurs plus grands chefs-d’œuvre dans ce genre intimiste. Parce qu’un ensemble d’aussi haut niveau que l’Orchestre de la Monnaie compte des musiciens d’exception qui apprécient de pouvoir mettre leurs talents de solistes au service d’autres genres que l’opéra ou l’œuvre symphonique, plusieurs formations de musique de chambre se sont constituées en son sein. Au fil des ans, ces formations ont toutes développé un répertoire particulièrement étendu.

  • Vendredi 9 mai 2014
  • Vendredi 9 mai 2014

    La rencontre vibrante entre des musiciens d’exception et le maître incontesté du tango argentin, Astor Piazzolla.

    Composé d’artistes diplômés de Conservatoires Royaux et lauréats de concours inter-nationaux, ou membres de grands orchestres, l’ensemble Astoria ne s’impose pas seulement par la qualité de ses musiciens, mais il sur-prend par l’originalité de ses interprétations d’une musique qui appartient désormais à la grande famille de la musique classique, du tango et du jazz.Dans le sillage d’Astor Piazzolla, Astoria s’inscrit à la croisée des chemins. Un souci constant de qualité musicale et de maîtrise instrumentale rapproche sa démarche de l’univers classique tout en veillant à préserver l’ensorcellement rythmique et mélodique des originaux.Tantôt débordante de joie et de malice, tantôt empreinte d’une douce nostalgie, cette musique nous ouvre les portes d’un merveilleux voyage musical depuis les faubourgs lointains de Buenos Aires jusqu’aux terres chaudes des flores tropicales. 1ère partie par les élèves des Conservatoires de musique de Marche/Ciney/Rochefort. Prix : 6 chèques culture Sur place : 12€ prév. : -3€ Art. : 1,25€

  • Samedi 10 mai 2014
  • Samedi 10 mai 2014

    Après le succès phénoménal de son album « Bretonne » (+d’1, 2 millions d’album vendus), Nolwenn Leroy est de retour avec « Ô Filles de l’Eau » sorti fin 2012.

    Nolwenn y signe les textes de la majorité des chansons. On trouve également un titre co écrit par Christophe Miossec et aussi un titre de Jean Louis Murat.Les chansons de l’album sont inspirées par l’océan. Tout au long de celui-ci, nous sommes transportés par la voix unique de Nolwenn dans cet univers fantastique et poétique des « Filles de l’Eau ». La production de l’album est signée Jon Kelly (Paul McCartney, The Corrs…), à qui l’on doit déjà le son unique de « Bretonne ».

  • Dimanche 11 mai 2014

    Classique à l'Abbaye

  • Dimanche 11 mai 2014

    Spécial fête des mères

  • Jeudi 15 mai 2014

    Anna Caterina Antonacci (Soprano), Federico Ferri (Direction musicale), Accademia degli Astrusi (Orchestre)

    Pour son nouveau récital à la Monnaie, Anna Caterina Antonacci propose un programme baroque à la mesure de son tempérament de tragédienne et de sa virtuosité expressive. Elle remonte aux sources de l’opéra – à commencer par le premier maître du genre, Monteverdi – pour déployer son grand art du recitar cantando et du lamento con affetti dans des airs exposant les combats intérieurs de l’âme et du cœur. La douleur d’Arianne abandonnée y répond au déchirant adieu de la reine Octavie exilée, tandis que le Combattimento nous plonge dans le récit palpitant des amours guerrières de Tancrède et Clorinde. Invaincu, le désir amoureux vire à la folie, s’épanche dans les larmes, avant de brûler une dernière fois sur les lèvres de Didon mourante... L’Accademia degli Astrusi, sous la direction de Federico Ferri, accompagne en finesse ces chefs-d’œuvre a voce sola et y répond avec feu dans des pièces instrumentales inédites.

  • Vendredi 16 mai 2014

    Dans le cadre magique du Grand Foyer, la Monnaie propose ses Concertini tous les vendredis midi, de début octobre à mi-juin : quarante-cinq minutes de musique de chambre en lien avec les opéras, concerts et récitals au programme de la saison. Avec les nombreux ensembles fixes et dans des formations variables, les musiciens de l’Orchestre symphonique de la Monnaie interprètent des oeuvres incontournables de la musique de chambre. Amateurs avertis de musique de chambre ou non, venez profiter de ces savoureux concerts à l’heure du déjeuner et discuter ensuite avec les musiciens ou d’autres mélomanes au même diapason !

  • Vendredi 16 mai 2014

    La clarinette dans tous ses états par un quatuor flamboyant !

    Créé en 2011, Clarundo est un quatuor de clarinettistes aux parcours diversifiés réunis autour d’un même objectif : partager leur passion pour leur instrument. Du classique au traditionnel, en passant par le moderne, voire le contemporain, les quatre musiciens nous présentent une famille pouvant couvrir tous les besoins de l’orchestre par sa tessiture remarquablement étendue. Leur répertoire est composé entre autres d’œuvres de Johann Strauss, Tomaso Albinoni, Gioacchino Rossini, Kurt Weill, Michel Lysight, Frederik Neyrinck… 1èrepartie par les élèves des Conservatoires de musique de Marche/Ciney/Rochefort. Prix : 6 chèques culture Sur place : 12€ Prév; : -3€ Art.27 : 1,25€

  • Dimanche 18 mai 2014

    Sieste acoustique

    Quoi de mieux pour déguster la musique que de la consommer dans son plus simple appareil, au plus près de soi, sans amplification ! C’est l’expérience à laquelle nous vous convions une seconde fois, après le succès de 2012, en participant à l’une de nos quatre siestes acoustiques dominicales.Le contexte : plongé dans une douce pénombre, le public est invité à s’étendre — ou du moins à se détendre — sur les tapis, coussins, fauteuils et chaises prévus à cet effet. Fermer les yeux est vivement conseillé pour mieux s’évader et se laisser porter par les sons des musiciens installés au centre de la salle. Ils vous proposeront ainsi une heure de délassement musical au travers de récits, selon leurs inspirations et leurs envies.Le principe de la sieste veut que l’artiste principal invite d’autres artistes (re)connus, afin de mélanger les répertoires et les univers, de réinventer leurs titres, d’échanger. Laboratoire musical et acoustique, la sieste est imprévisible. La formule est en perpétuelle évolution ; c’est un terrain d’expérimentations douces, une salle de jeu et d’écoute aussi calme que chaleureuse.Plaisir des oreilles mais aussi délice des papilles puisque la sieste se terminera par la dégustation gratuite d’une pâtisserie originale conçue par François Gérard (anciennement à L’Air du temps, aujourd’hui aux Fruits de la Passion).Laissez-vous emporter lors d’une sieste d’un nouveau genre - pourquoi pas en famille - et relaxez-vous en musique !MODE D’EMPLOI…C'est le dimanche à 15h30 et il est conseillé d’apporter son oreiller !Le nombre de places étant limité, n’oubliez pas de réserver.TOUTES LES SIESTES DE LA SAISON :13.10.13 / MARIANA TOOTSIE FRIENDS24.11.13 / MANOU GALLO, BENOÎT VANDERSTRAETEN23.02.14 / DIDIER LALOY, NICOLAS ACHTEN FRIENDS18.05.14 / SAULE FRIENDS

  • Dimanche 18 mai 2014

    Depuis la sortie de son 1er album (« Le droit de rêver », vendu à 400 000 exemplaires) Tal est restée discrète sur la scène live, choisissant des moments forts pour construire son expérience scénique : en 2011 les premières parties d’Alicia Keys à Bercy et de Christophe Maé au Casino de Paris, puis dix concerts à guichets fermés sur les scènes estivales en 2013. « A l’infini Tour » permettra enfin à cette artiste complète d’exprimer tout son talent à travers un spectacle à son image : authentique et musical. Son deuxième album, A l’Infini, est sorti le 2 septembre dernier.

  • Lundi 19 mai 2014
  • Lundi 19 mai 2014
  • Mercredi 21 mai 2014

    The Yes Album, Close To The Edge, Going For The One! YES! est de retour avec trois des albums les plus influents de l'histoire du rock - The Yes Album, Close To The Edge, Going For The One - interprétés dans leur intégralité . Trois sommets de la période 1971-1977.Pour les connaisseurs, ce sont des albums qui regorgent de classiques comme Yours Is No Disgrace, Starship Trooper, I've Seen All Good People, Perpetual Change, Close To The Edge, And You And I, Siberian Khatru, Going For The One, Wonderous Stories ou Awaken. Pour les amateurs de chiffres, ce sera un concert de 2h50 assorti d'une courte pause. Une formule XXL déjà testée avec succès aux États-Unis.Jon Davison remplace désormais le chanteur originel Jon Anderson et est apparemment arrivé dans le groupe grâce à son ami Taylor Hawkins, batteur des Foo Fighters.Dans la terminologie de l'AB, cela s'appelle un triple Rewind ! Au rayon des extra, on notera la présence, dans la setlist, de A Venture qui n'avait encore jamais été joué en live auparavant. Cette fois avec Steve Howe (guitare), Chris Squire ( bas), Alan White (percussion), Geoff Downes (clavier) et donc aussi Jon Davison (chant) Il n'existe pas encore de vidéo mais rendez-vous sans tarder sur http://yesworld.com/, et plus précisément dans la rubrique We Are Yes, pour de larges extraits de savoureux morceaux de Yes (grâce à Spotify).

  • Jeudi 22 mai 2014

    FAUVE, c’est une grosse claque dans la gueule. Sur des mélodies enivrantes, leurs textes acérés racontent à la fois une réalité sociale qu’ils veulent dénoncer tout en étant à cœur ouvert, déclamant des émotions profondément personnelles. Sur le principe du spoken word, ce «collectif ouvert», comme ils l’appellent, se veut accessible à tous et propose un idéal dans lequel tout un chacun peut se retrouver. Ecoutez «Sainte-Anne» ou «Nuits fauves», on vous défie de ne pas avoir au moins un poil qui se hérisse…

  • Vendredi 23 mai 2014

    François Deppe (direction musicale), Tomoko Taguchi (mezzo-soprano), Camille Guénot (flûte), Tomonori Takeda (clarinette), Nico Couck (gitaar), Pieter Lenaerts (contrebasse), Maria José Jeannin (harpe), Adam Rosenblatt (percussions)

    American songs

  • Vendredi 23 mai 2014

    Sans pusillanimité mais avec le respect des géants, Samir Barris transpose en chansons les poèmes les plus célèbres de Baudelaire, Hugo, Verlaine, Lamartine ou Vian. Et comme ses compositions évitent le style déclamatoire, les poèmes dépoussiérés révèlent leur remarquable intemporalité. Avec bonheur, ces vers d'anthologie prennent l'air, sortent des livres et s'encanaillent dans une rencontre adultère avec la pop, le reggae, le jazz ou la bossa nova. Ce jeune auteur-compositeur-interprète bruxellois a déjà deux albums à son actif. Découverte belge du Printemps de Bourges en 2010, il explore aussi avec succès la chanson pour enfants (Ici Baba) et anime d'autres projets francophones (Le beau Geste). C’est avec plaisir que nous l’accueillerons à la Ferme pour son nouveau tour de chant dans lequel il revisite à sa façon les grands poèmes de la littérature française.Distribution : SAMIR BARRIS (GUITARE, VOIX), MARGARET HERMANT (VIOLON, HARPE, CHOEURS) OU ELSA DE LACERDA (VIOLON, CLAVIER, CHOEURS), NICHOLAS YATES (CONTREBASSE, CHOEURS)

  • Mardi 27 mai 2014

    Liszt, Franck.

  • Samedi 31 mai 2014

    Le 31 mai 2014, le Palais 12 recevra une noble visite : Sir Cliff Richard viendra en effet y présenter son centième album, « The Fabulous Rock ‘n’ Roll Songbook ».

    L’année prochaine, ce pionnier de la pop britannique fêtera ses 55 ans de carrière. Son premier single, « Move it », est souvent considéré comme la première véritable chanson de rock and roll britannique. À l’époque pré-Beatles, il régnait sur la pop anglaise avec son groupe, The Shadows. John Lennon a un jour déclaré qu’« avant Cliff et The Shadows, la musique britannique n’avait rien de valable à offrir ».Cliff est sans aucun doute la plus grosse machine à tubes d’Angleterre. Aucun autre groupe ou artiste solo n’a réussi à sortir 100 disques et 123 singles et à occuper – si on additionne toutes les semaines – le hit-parade pendant plus de 20 ans. Et ses films, concerts et émissions télévisées à succès ont fait de lui une véritable légende vivante.

  • Lundi 2 juin 2014

    Detelina Georgieva, Groupe Chant Art Base guests

    Suite aux cinq ateliers de chant polyphonique et soundpainting au Art Base, ce concert présente des compositions originales de Detelina Georgieva, des chansons traditionnelles bulgares, des improvisations autour de la musique classique, et beaucoup d’humour autour du soundpainting.Art Base, Sunday 2/6/13 14h, 12,50E ( reduced 7E), 29 rue des Sables Zandstraat, 1000 Bruxelles. For reservations, more info samples go to www.art-base.be

  • Mercredi 4 juin 2014

    fluid jazzrock guitar fusion phenomenonPat Metheny, c’est ce dieu américain de la guitare. On pourrait ranger cet artiste inspiré dans la catégorie jazz rock ou fusion. Mais il outrepasse cette classification, pour ainsi dire sans problème, par son jeu fluide et enthousiaste. Son premier opus, paru en 1976, a été suivi par plus de 50 autres albums sous diverses appellations. On a pu le voir d’innombrables fois (et à guichets fermés) à l’AB mais sa dernière visite remonte à 2005. Avec qui n’a-t-il pas déjà joué ? L'homme s'est illustré avec pas mal de beau monde, multipliant les collaborations passionnantes avec, entre autres, Jaco Pastorius, Herbie Hancock, Joni Mitchell, Brad Mehldau, Jim Hall, Gary Burton, Chick Corea, Charlie Haden, Michael Brecker et même David Bowie (pour 'This Is Not America'). Plus récemment, on a pu découvrir le CD 'Tap / John Zorn's Book Of Angels vol 20.' Pour ce dernier, John Zorn a apparemment écrit plus de 300 compositions parmi lesquelles Pat Metheny a fait une sélection. De Standaard lui donnait 4* sur 5 : « les deux musiciens partagent une même impétuosité, une même curiosité et éthique de travail ... » À l'heure qu'il est, difficile de savoir à quoi s'attendre pour ce concert. Pat Metheny est occupé à composer de nouveaux morceaux pour un album à paraître en février 2014. Pour sa prestation à l’AB, on sait juste qu’il sera accompagné de son Unity Group, composé d'Antonio Sanchez (batterie) Chris Potter (saxophone), Ben Williams (basse) et Giulio Carmassi (multi-instrumentiste). Ce concert est organisé dans le cadre des VW Spring Sessions

  • Mardi 17 juin 2014
  • Samedi 21 juin 2014

    Véronique Gens (Soprano), Susan Manoff (Piano)

    Spécialiste du répertoire baroque et mozartien, la soprano Véronique Gens, que nous avons pu applaudir dans Iphigénie en Aulide et qui interprètera Vitellia dans La Clemenza di Tito, déploie son charisme et sa distinction vocale non seulement dans l’opéra mais aussi dans la mélodie. Et c’est parmi les plus belles et les plus délicates mélodies françaises de la fin du XIXe siècle qu’elle nous invite à butiner: Le Papillon et la fleur de Fauré, Nuit d’étoiles de Debussy, Le Printemps de Hahn, sans compter la célèbre Invitation au voyage de Duparc d’après Baudelaire ou La Chanson bien douce de Chausson d’après Verlaine... Autant de joyaux musicaux et littéraires que Véronique Gens cisèle de son timbre chatoyant, avec un style vibrant sur toute la gamme des sentiments. La pianiste Susan Manoff l’accompagne dans ce récital où l’art de la suggestion est à son comble.

  • Samedi 21 juin 2014
  • Dimanche 22 juin 2014

    Depuis octobre 1981, La Chapelle des Minimes a présenté une ou deux cantates de Bach et de ses contemporains avec solistes, choeur et orchestre - chaque mois, à un public aussi large qu’enthousiaste, à l’église des Minimes, au cœur de Bruxelles. A ce jour, nous avons exécuté toutes les cantates du Cantor (plus de 200) et sommes en route pour un second tour!

    Concert du 20 octobre 2013 - au programme: J.S. BACH BWV 48 Ich elender Mensch, wer wird ich erlösen ? BWV 109 Ich glaube, liebe Herr, hilf meinem Unglauben Philippe Gérard, direction Regula Boeninger, alto Teun Michiels, tenore

  • Mardi 24 juin 2014
  • Samedi 1 novembre 2014

    Plus il avance en âge, plus Jean-Louis se débarrasse du superflu, allant à l'essentiel. Après le magistral Grand Lièvre, Murat nous offre un Tobogganse contentant parfois d'un orgue ou d'une guitare pour l'accompagner.

  • Vendredi 19 décembre 2014

    Tango.